Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour
29.03.2018

Trois années de Volontariat franco-allemand des Territoires : des expériences positives !

Le volontariat franco-allemand des Territoires permet aux collectivités jumelées d’échanger des jeunes volontaires dans le cadre du Service Civique. Il est soutenu par l’OFAJ et l’Agence du Service Civique, l’AFCCRE accompagne les collectivités pour la mise en place du dispositif dans le cadre de leurs jumelages.

Les trois années de ce programme nous permettent de tirer un bilan un premier bilan de cette expérience, et de faire le point sur ses résultats.

Depuis 2015, 10 villes ont accueilli au total 14 volontaires et ce dans le cadre de 5 jumelages franco-allemands. L’AFCCRE a alors accompagné les partenariats de Nancy/Karlsruhe, Nantes/Saarbrücken, Plouguerneau/Edingen-Neckarhausen, Clermont-Ferrand/Regensburg et Coulaines/Weyhe dans la réalisation du projet. Ces collectivités territoriales ont constaté des impacts largement positives de leur expérience, tant pour la collectivité elle-même et son jumelage, que pour le.la jeune volontaire.

Les missions effectuées par les volontaires portent de manière générale sur le développement des échanges franco-allemands et la sensibilisation européenne dans le cadre de leur jumelage. Cependant, dans chaque collectivité ou jumelage les tâches concrètes du.de la volontaire ont pu être adaptées en fonction de ses compétences ou motivations de ce.cette dernier.e. ou bien en fonction des besoins en terme d’activités.

•    A Coulaines, la volontaire soutient notamment les équipes d’animation sur les temps périscolaires et extrascolaires
•    A Nantes, la volontaire contribue à l’accompagnement et la mise en relation des acteurs et des citoyens, et notamment les jeunes qui souhaitent développer avec Sarrebruck des projets collectifs ou individuels
•    A Clermont-Ferrand, la volontaire participe à la promotion des échanges franco-allemands auprès de l’université, dans les lycées, elle participe à des actions de sensibilisation européenne en lien avec la Direction de l’Enfance de la Ville, et plus généralement aux projets internationaux organisés par la ville
•    A Regensburg, la volontaire soutient la collectivité dans des événements et tâches municipaux diverses comme l’élaboration de programme d’animation pendant les vacances scolaires.

L’aspect positif le plus fréquemment cité – et qui constitue également l’un des objectifs du programme - concerne le fait que la présence du.de la volontaire permet d’initier de nouvelles actions spécifiques dans le cadre du jumelage chaque année, constituant alors un levier d’animation supplémentaire pour leur partenariat. Le volontariat permet également de toucher un public différent, en particulier les plus jeunes :

« Chaque année, le.la volontaire a un profil différent, des centres d’intérêt différents, qui permettent ainsi de toucher de nouveaux publics via des activités diversifiées et variées. » - Nantes

En constituant un lien direct avec la collectivité jumelée, le.la jeune renforce le partenariat…

 « [Le.la volontaire a] un rôle de facilitateur, d'intermédiaire dans les échanges, d'ambassadeur de la ville partenaire » - Clermont-Ferrand

… et permet de simplifier notamment l’inclusion de jeunes du territoire dans la thématique et plus concrètement dans les activités du jumelage.

« En ce qui concerne la sensibilisation de jeunes pour le jumelage et/ou les thématiques européennes, le.la volontaire a un accès plus direct aux jeunes ; nous avons la possibilité d’intégrer de nouvelles idées et modes d’action et de communiquer (réseaux sociaux, rencontres « Stammtisch » franco-allemands, etc.) » - Sarrebruck

En outre, grâce à la venue du.de la volontaire, le quotidien de la structure s’enrichit de nouvelles manières de faire et de penser – à la fois par l’individu du.de la volontaire, ainsi que par sa culture :

« Les compétences interculturelles des collaborateurs.trices au sein de l’équipe sont renforcées par la présence du volontaire » - Sarrebruck

La rencontre entre des personnes de cultures différentes permet en effet un enrichissement mutuel – notamment quand le contact est quotidien et nécessite un échange de pratiques.

Les collectivités ayant participé au programme ont également évoqué le fait que celui-ci a permis de susciter un intérêt particulier de la presse pour le jumelage, des articles de presse ayant été publiés à l’arrivée du ou de la volontaire, par exemple.

De la même façon que pour les collectivités, les jeunes peuvent eux.elles aussi tirer leurs bénéfices du programme d’échange. Le volontariat permet de promouvoir la mobilité des jeunes, leur ouverture à des cultures différentes et leur intérêt pour l’Allemagne/la France. L’année en autonomie à l’étranger les fait grandir en assurance et maturité et permet une orientation professionnelle. En outre, les jeunes acquièrent des connaissances sur les jumelages et échanges extrascolaires approfondissent leurs capacités de communication professionnelle.

Par ailleurs, l’amélioration des compétences linguistiques est non seulement une motivation première des jeunes à s’engager dans le volontariat, mais constitue également un gain réel de la mission effectuée dans la collectivité jumelée. Certain.e.s jeunes commencent leur mission avec de bonnes connaissances, certain.e.s ne disposent que des bases de l’autre langue. L’année d’immersion dans un quotidien allemand/français permet à chacun.e de consolider et de progresser, processus qui est parfois soutenu par les collectivités par le financement d’un cours de langue sur place.

Après le volontariat, le franco-allemand reste souvent partie intégrante du parcours des jeunes. Un ancien volontaire témoigne: « Pour moi, il est évident que mon intérêt pour les relations franco-allemand en général ne serait pas aussi grand sans avoir fait le volontariat, qui m’as permis de découvrir leur richesse et d’en bénéficier. » Le volontaire allemand reviendra l’année prochaine en France pour un séjour Erasmus. En outre, le volontariat peut susciter des vocations : un volontaire se projette dans un parcours professionnel au sein d’une collectivité territoriale.