Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

"Vote du Parlement européen sur le futur budget post 2020: l'AFCCRE salue les convergences avec les attentes des collectivités territoriales"

Le Parlement européen a adopté le 14 novembre par 429 voix pour et 207 contre, le rapport présenté par les eurodéputés Isabelle THOMAS, Jan OLBRYCHT, Gérard DEPREZ et Janusz LEWANDOWSKI, sur le futur cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027.

« Les options défendues par le Parlement vont dans le sens d’une meilleure prise en compte des défis auxquels les territoires, et les européens et les européennes qui y vivent, sont confrontés : les dérèglements climatiques, le chômage, notamment des jeunes, les fractures territoriales, les enjeux alimentaires et environnementaux » a souhaité réagir le Président de l’AFCCRE, Philippe LAURENT

Dans ce contexte, l’AFCCRE se félicite que le Parlement européen place la Politique de cohésion, la PAC mais aussi les politiques en direction des jeunes, notamment Erasmus+, au cœur des priorités du futur budget européen. « L’Europe se doit d’accompagner les dynamiques de croissance, d’innovation, de promotion sociale que nous initions au niveau local et régional. Ce vote du Parlement européen est une première étape, mais le chemin reste long avant l’adoption définitive du budget ! » a rappelé Philippe LAURENT.

Alors qu’un projet d’accord sur le BREXIT est débattu, avec ses conséquences sur le budget européen, la proposition du Parlement visant à consacrer 1,3% du revenu national brut de l'UE à 27 au futur CFP « est la seule crédible » selon Philippe LAURENT.

« Si les problèmes liés aux flux migratoires, la défense et la sécurité nécessitent de nouvelles initiatives européennes, cela ne doit pas se faire au détriment des politiques dont bénéficient directement les collectivités territoriales de notre pays », a-t-il réaffirmé, notamment auprès du Gouvernement français.

L’AFCCRE appelle désormais les membres du Conseil, en particulier la France, à faire preuve de responsabilité en confirmant les choix des eurodéputés dans le processus d’adoption du budget.

« Au vu des premiers échanges, où certains Etats membres souhaitent que le plafond budgétaire ne dépasse pas 1,0% du RNB, la France devra faire preuve de cohérence et de persuasion auprès de ses partenaires si elle veut concrétiser son engagement européen… Nous comptons désormais beaucoup sur le Gouvernement ! » a conclu le Président Philippe LAURENT.

Plus d'informations
le communiqué de presse