Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

A Suresnes, l’AFCCRE débat des enjeux liés à l’égalité des femmes et des hommes au niveau local et régional

L’AFCCRE, qui assure en France la promotion et le suivi de la Charte, a organisé le 22 septembre à Suresnes, la 3e Conférence sur la mise en œuvre de la Charte pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, à l’invitation de Gunilla Westerberg-Dupuy, Adjointe au Maire de Suresnes et Présidente de la Commission pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale de l’AFCCRE.

Alors qu’est célébré cette année le 10e anniversaire de la Charte et qu’elle compte désormais plus de 250 signataires en France et plus de 1500 en Europe, la conférence a porté sur la dimension européenne des politiques d’égalité. Une centaine d’élu.e.s et de représentant.e.s de collectivités sont venu.e.s échanger sur ces thématiques.

Christian Dupuy, Maire de Suresnes et Vice-Président du Conseil Départemental des Hauts de Seine, a ouvert aux côtés de Patrick Devedjian, Président du Conseil Départemental des Hauts de Seine, la troisième édition de la conférence nationale sur la mise en œuvre de la Charte.
Constance Legrip, Députée européenne, membre de la Commission FEMM du Parlement Européen,  Jocelyne Bougeard, Adjointe à la Maire de Rennes, membre de la commission « Droits des femmes, enjeux européens et internationaux » du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et Isabelle Jégouzo, cheffe de la Représentation de la Commission Européenne en France, ont débattu avec Gunilla Westerberg-Dupuy, également membre de la Commission permanente pour l’égalité du CCRE, au cours d’une table ronde intitulée « Quelle politique européenne pour l’égalité des femmes et des hommes ? ».

Les intervenantes ont rappelé que l’égalité des femmes et des hommes est au cœur du projet européen, et ce depuis sa création. Elles ont également échangé sur les initiatives européennes concrètes en faveur de l’égalité, que ce soit dans le domaine législatif, rappelant ainsi que l’Union Européenne avait largement contribué à faire progresser l’égalité femmes-hommes dans le domaine de l’emploi, ou bien au niveau des instruments financiers européens, qui intègrent de manière transversale la question de l’égalité entre les femmes et les hommes. A ce propos, la question de l’articulation entre les politiques européennes et les politiques locales, en particulier l’accès peu aisé à ces outils financiers européens par les collectivités territoriales, a été abordée. Les intervenantes ont également fait état de la remise en cause des avancées dans le domaine des droits des femmes qui étaient faites dans certains pays, notamment en ce qui concerne le droit à l’IVG et les droits sexuels et reproductifs, et elles ont appelé à la vigilance à cet égard.

Les intervenantes ont souligné que la Charte est un outil précurseur et qu’elle permet une analyse à 360 degrés de l'action locale dans le domaine de l'égalité.

A la suite de ce débat, des représentantes du Conseil des Communes et Régions d’Europe ont présenté les indicateurs définis par le CCRE afin d’évaluer la mise en œuvre de la Charte au niveau local.

De plus, trois ateliers thématiques ont permis d’illustrer de manière concrète les initiatives locales dans le domaine de l’emploi féminin, de la sensibilisation à l’égalité dans le domaine de la jeunesse et les actions permettant de faciliter l’accès des femmes migrantes à leurs droits, à travers les témoignages de différent.e.s élu.e.s et cadres territoriaux - dont Mickaël Quernez, Maire de Quimperlé et 1er Vice-président du Conseil départemental du Finistère et Président de la Commission Emploi et Inclusion sociale de l’AFCCRE, Roselyne Bienvenu, Adjointe au Maire d’Angers, 1ère Vice-Présidente d’Angers Loire Métropole, Sofia Manseri, Conseillère municipale de Gennevilliers, Alexandre Touzet, Vice-Président du Conseil Départemental de l’Essonne, Anne Patault, Vice-Présidente du Conseil Régional de la Bretagne et Hélène Bidard, Adjointe à la Maire de Paris chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et droits humains.

Plus d'informations
Le communiqué de presse