Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Signature de l’Accord de Paris à New York, les collectivités territoriales prêtes à relever le défi climatique !

Alors que l'Accord de Paris a été adopté le 12 décembre 2015 à l'issue de la COP 21, il est officiellement ouvert à la signature le 22 avril 2016, journée de la Terre, lors d'une cérémonie de haut niveau organisée au siège des Nations unies à New York, en présence notamment de Ban KI MOON, Secrétaire Général des Nations Unies, François HOLLANDE, Président de la République et Ségolène ROYAL, Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, Présidente de la COP 21.

Plus de 160 chefs d'État ou leurs représentants sont attendus et devraient ainsi signer l'Accord de Paris, étape essentielle à la ratification de l'Accord, mais aussi témoignage fort de l'ensemble des Etats représentés à le mettre en œuvre rapidement, afin de limiter les dérèglements climatiques.

Ronan DANTEC, Sénateur, Président de la Commission Environnement et développement durable de l'AFCCRE, Porte-Parole climat de l'organisation mondiale CGLU tient, à cette occasion, à souligner combien l'Accord de Paris constitue un pas important dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et appelle à la concrétisation rapide des engagements et dispositifs qu'il contient. " Comme j'ai pu le souligner lors de la COP, les Etats se sont dotés d'un Accord et il revient désormais à l'ensemble des acteurs, notamment les collectivités territoriales de contribuer à sa mise en œuvre sur le terrain ".

L'Accord de Paris précise les objectifs, principes et modalités d'action et de coopération entre Etat en matière de lutte et d'adaptation au changement climatique. Il repose également sur l'engagement de l'ensemble des acteurs, en particulier des collectivités territoriales, et reconnait dans son préambule " l'importance de la participation des pouvoirs publics à tous les niveaux et des divers acteurs, (…), dans la lutte contre les changements climatiques ". Ces engagements pris par l'ensemble des acteurs non étatiques alimentent le Plan d'action Lima Paris, un agenda des solutions nécessaire à la concrétisation de l'Accord de Paris, en particulier pour la période pré-2020.

Les collectivités territoriales et leurs réseaux, en amont et lors de la COP 21, ont démontré leur capacité à se rassembler et à prendre des engagements mesurables, en cohérence avec les enjeux climatiques, poursuivant ainsi leurs actions dans le cadre de dispositifs tels que la Convention des Maires en Europe, le Pacte des Maires ou le Pacte des Régions.

Elles poursuivent la dynamique engagée et, après les Sommets de Lyon et de Paris, elles se retrouveront à Nantes aux côtés de l'ensemble des acteurs non étatiques, à l'occasion du Sommet mondial des acteurs du climat " climate chance " à l'invitation de Johanna ROLLAND, Maire de Nantes les 26, 27 et 28 septembre 2016.

Dans le même temps et parce que les enjeux sont étroitement liés elles poursuivent, via leurs réseaux nationaux, européens, internationaux leur contribution aux agendas mondiaux et européens et en particulier à la définition de l'agenda urbain européen qui sera adopté à Amsterdam en mai prochain et du nouvel agenda urbain mondial qui sera adopté dans le cadre de la Conférence Habitat III en octobre à Quito.

L'AFCCRE, en lien avec ses organisations européenne, le CCRE, et internationale, CGLU, contribue à ces processus.

Plus d'informations
Le communiqué de presse