Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Séminaire franco-polonais : "Quels partenariats pour l'Europe ?", Orléans, le 20 mai 2011

 

 

Le 20 mai, l'Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe (AFCCRE) a organisé,  avec son partenaire polonais, l'Association des Villes Polonaises, le séminaire "Quels partenariats pour l'Europe", à Orléans, à l'invitation de la Ville d'Orléans et du Conseil régional du Centre, et avec le soutien du Ministère des Affaires étrangères et européennes.

 Les travaux ont rassemblé plus de 50 participants, dont une délégation d’élus locaux de Pologne, en présence notamment de Mme GLOANEC-MAURIN, Vice-présidente du Conseil régional du Centre, Mme Grodzka, Chef du service politique de l’Ambassade de Pologne en France, Mme PILET-DUCHATEAU, Adjointe au Maire d’Orléans, M. POUGNAUD, Conseiller technique auprès de la Direction à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales (DAECT), Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, et Mme GUY QUINT, Présidente D’EUNET, ancienne Membre du Parlement européen.

 Ce séminaire - qui s’est tenu à la veille de la présidence polonaise de l'Union – a permis de débattre des questions qui sont au cœur de l'agenda européen, telles que la politique de cohésion ou la dimension citoyenne de l'Union.

 En ouverture des travaux, Mme GLOANEC-MAURIN a souligné l’importance d’ « aider les jeunes à comprendre que l’Europe leur appartient » et a insisté sur le rôle des collectivités territoriales en matière d’Europe en rappelant que c’est auprès d’elles que les citoyens viennent chercher l’information. Mme GRODZKA a rappelé les liens historiques forts qui existent en nos pays et affirmé que la Pologne devra s’appuyer sur les conseils de la France lors de la prochaine présidence polonaise de l’UE. Revenant sur l’importance des jumelages et leurs besoins de modernisation, Mme PILET-DUCHATEAU a rappelé que la philosophie des jumelages était indispensable au développement de la citoyenneté européenne. « Le jumelage est une valeur d’avenir » a-t-elle ajoutée. En conclusion du séminaire, M. POUGNAUD a quant à lui rappelé que la coopération décentralisée n’est réservé à aucun type de collectivité territoriale, que chacune pouvait mettre en place des projets à la hauteur de ses moyens.