Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Réunions des Directeurs et Secrétaires généraux du CCRE à Nantes Métropole : l’avenir de l’Europe en débat

A l'invitation de l'AFCCRE et de Nantes Métropole, les Directeurs et Secrétaires Généraux des associations nationales de collectivités membres du CCRE se sont réunis les 13 et 14 mars à l'Hôtel de Ville de Nantes pour préparer les prochaines échéances politiques du CCRE, en particulier le Bureau exécutif du CCRE qui se  tiendra à Rome le 24 mars (à l'occasion du 60ème  anniversaire du Traité de Rome) et le Comité directeur du CCRE, qui se réunira en Grèce, en juin prochain.

Après une ouverture des travaux par André Sobczack, Vice-Président de Nantes Métropole, la réunion a donné lieu à un premier débat thématique sur le futur de l'Europe avec la participation de M. Jean-Marc Ferry, titulaire de la Chaire de Philosophie de l'Europe à l'université de Nantes. L'objectif était notamment d'alimenter trois textes en préparation :

- Le projet de déclaration du CCRE à l'occasion de l'anniversaire du Traité de Rome.
- Le texte du CCRE sur le futur de l'Europe " Europe 2030 " destiné à alimenter le Livre Blanc de la Commission européenne sur l'avenir de l'Europe publié le 1er mars.
- La prise de position du CCRE sur le socle européen des droits sociaux.

La réunion a également permis un échange sur les travaux actuels du Congrès des  Pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, en présence d'Andreas Kiefer, Secrétaire général du Congrès, et les perspectives de collaboration du CCRE avec le Comité des Régions, représenté par Christian Gsodam, Conseiller au Cabinet du Secrétaire général du Comité. Un protocole d'accord entre le CCRE et le Comité des Régions devrait en effet être signé lors du Bureau exécutif du CCRE à Rome, par les deux présidents, M. Bonaccini et M. Markkula.

Enfin, la situation de la démocratie locale en Turquie a été évoquée, en présence de représentants de l'Union des Municipalités Turques. Le Comité directeur du CCRE avait en effet décidé, lors de la réunion de Maastricht le 13 décembre dernier, d'adopter, à l'initiative de l'AFCCRE, une motion présentée par Jocelyne Bougeard, Adjointe au maire de Rennes, exprimant sa très vive préoccupation à la suite de l'arrestation de nombreux maires et élus locaux turcs.

Le Directeur général de l'AFCCRE, Christophe Chaillou, a notamment rappelé à cette occasion :

- d'une part la condamnation sans ambiguïté de tout acte de terrorisme et la solidarité exprimée par le CCRE et ses associations vis-à-vis du peuple turc, frappé par de nombreux attentats.
- d'autre part l'attachement de l'AFCCRE et de notre organisation européenne à la préservation de la démocratie locale et à la protection des élus locaux ayant reçu un mandat démocratique.
- enfin, la violation manifeste des principes fondamentaux de la Charte européenne de l'Autonomie locale (signée et ratifiée par la Turquie), que constitue le remplacement d'élus légitimement désignés par des représentants de l'Etat central, comme c'est le cas dans plusieurs villes en Turquie.

A cet égard, ainsi que l'ont rappelé le Secrétaire général du CCRE, Fréderic Vallier, et plusieurs participants, le Congrès des Pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, après avoir entendu les différentes parties prenantes, a également adopté un rapport très critique sur le respect par la Turquie de ces principes.