Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Pour l’AFCCRE, « il n’y a pas d’alternative au couple franco-allemand pour faire avancer le projet européen »

 

L’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe tient à saluer la rencontre entre la Chancelière Allemande, Mme Angela MERKEL, et le nouveau Président de la République Française, M. François HOLLANDE, à Berlin, le 15 mai 2012, et ce au soir même de son investiture.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans la continuité, souligne la volonté claire de maintenir une relation privilégiée entre nos deux pays. Il s’agit là, pour l’AFCCRE, d’un signal fort, les deux dirigeants ayant eu à cœur, sans rien cacher de leurs divergences sur certains dossiers, d’afficher des convergences de vues qui prennent en compte la responsabilité commune que portent, dans cette période complexe, la France et l’Allemagne.

Pour Louis LE PENSEC, Président de l’AFCCRE, « il n’y a en effet pas d’alternative au couple franco-allemand pour faire avancer le projet européen malmené par les crises financière et politique et remis en cause par la perte de confiance des citoyens ». Il a rappelé que « la relation franco-allemande doit être fondée sur le respect mutuel, la stabilité et la continuité, conformément aux principes et à l’esprit du Traité de l’Elysée », en soulignant que l’AFCCRE œuvre depuis sa fondation à tisser des liens étroits entre les collectivités territoriales et les citoyens de nos deux pays, notamment par le biais de sa commission Franco-allemande, qui réunit des élus locaux des deux pays.

Jean-Marc AYRAULT, Député-Maire de Nantes, avait d’ailleurs accueilli, les 26 et 27 janvier derniers, la plus récente réunion de cette commission. Il avait rappelé à cette occasion son attachement à une étroite coopération entre la France et l’Allemagne qu’il estimait devoir être « plus proche, plus intime », et avait invité les collectivités territoriales à contribuer activement à « donner un nouvel élan à la relation franco-allemande ».

Le Président LE PENSEC ne doute pas que le nouveau Premier Ministre, européen convaincu, qui a toujours suivi avec attention les activités de l’AFCCRE, saura donner toute sa place à cette dimension de la coopération franco-allemande.

L’AFCCRE entend y participer pleinement, notamment dans la perspective de la célébration du 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée en 2013, qui sera marqué, en France et en Allemagne, par de nombreuses initiatives, dont la 2nde Rencontre nationale des jumelages et partenariats qui se tiendra les 22 et 23 février 2013 à Montpellier.