Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Pierre JARLIER réitère ses inquiétudes sur la position de la France relative au futur budget européen après 2013 et la nécessaire simplification des programmes

 

 

A l'occasion d'une réunion de travail, le 6 avril dernier, Pierre JARLIER, Sénateur-Maire de Saint-Flour, Président de la Commission cohésion territoriale de l'AFCCRE, a souhaité évoquer la position de la France dans les négociations sur le futur budget européen 2014-2020 avec Fabrice ROBERT, Directeur adjoint du Cabinet du Ministre en charge des Affaires européennes, Laurent WAUQUIEZ.

La réponse des autorités françaises à la consultation sur l'avenir de la cohésion en Europe, rappelant l'objectif prioritaire de baisse du budget européen consacré à la politique de cohésion, a en effet relancé les incertitudes sur le montant des fonds structurels européens dont pourrait bénéficier notre pays après 2013.  

Pierre JARLIER et l'AFCCRE avaient déjà réagi cette annonce en estimant que cette position risquait de mettre à mal une politique qui largement montré son efficacité et sa valeur ajoutée dans nos territoires. 

Fabrice ROBERT a rappelé les contraintes qui pesaient sur le budget de l'Union et sur celui de l'ensemble des Etats, dont la France, et les choix stratégiques du Gouvernement visant à sauvegarder un retour financier pour la France, au titre de la PAC, "à l'euro près".  

Par ailleurs Pierre JARLIER et Fabrice ROBERT ont évoqué la question de la simplification des procédures de mise en œuvre des programmes, thème cher au Ministre. Celui-ci compte sur les acteurs territoriaux et leurs réseaux, tels l'AFCCRE, pour lui faire part des problèmes identifiés sur le terrain et lui soumettre toute proposition utile pour y remédier.