Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

"Oeuvrer ensemble à la relance du projet européen" - Retour sur la rencontre franco-allemande de Cologne, les 30 novembre et 1er décembre 2017

Réunies au sein du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), l’Association Française du Conseil des Communes et des Régions d’Europe et le Rat der Gemeinden und Regionen Europas (RGRE) proposent régulièrement des temps de travail franco-allemands destinés aux élus et responsables locaux de nos deux pays. Dans chacune des deux Associations, les relations franco-allemande sont animées, du côté allemand par M. Reinard Sommer et, du côté français par M. Antoine Godbert, Conseiller municipal de Tours.

Dans ce cadre, une centaine de représentants de collectivités territoriales et de responsables associatifs de France et d’Allemagne étaient réunis les 30 novembre et 1er décembre dernier pour leur rencontre annuelle organisée à l’invitation de la ville de Cologne représentée par M. Andreas Wolter, Adjoint au Maire de Cologne et en présence de Mme Béatrice Angrand, Secrétaire générale de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ).

Cette rencontre s’est tenue à un moment particulier, alors que nos deux pays viennent de connaître des élections nationales et qu’ils sont au cœur du débat sur l’avenir de l’Europe. Elle a donné lieu à de fructueux échanges sur la relance du projet européen, notamment à l’occasion d’un débat auquel M. Philippe Laurent, Maire de Sceaux et Président de l’AFCCRE et M. Rainer Hass, Landrat du Kreis de Ludwigsburg et Co-Président du CCRE ont participé.

Tous deux ont souligné que l’Europe est à un tournant, que ce soit avec les incertitudes sur l’issue du Brexit, avec le péril terroriste, avec la remise en cause des valeurs fondatrices de l’Union européenne par certains Etats, ou encore avec la montée de l’euroscepticisme devant une Europe jugée trop technocratique, comme en témoigne le résultat des récentes élections dans plusieurs pays de l’Union européenne.

Ils ont observé que, dans le même temps, il existe des signes tangibles d’une relance du projet européen, chacun prenant conscience de l’urgence de réponses européennes devant les dérives des autres puissances mondiales. Les propositions exprimées en ce sens par le Président Emmanuel Macron ont trouvé un écho particulièrement favorable auprès des représentants allemands et français présents à Cologne qui ont souhaité que l’AFCCRE et le RGRE soutiennent cette démarche pour une Europe des volontaires.

A propos de l’une des initiatives proposées par Emmanuel Macron – les "conventions démocratiques sur l’avenir de l’Europe"- l’AFCCRE estime que les élus locaux et régionaux devraient y jouer un rôle majeur, et ce dans la perspective des élections européennes de 2019. Notre association souhaite s’engager dans ce processus en veillant à ce qu’il soit étendu dans un maximum de pays de l’Union. C’est pourquoi l’AFCCRE a proposé une initiative franco-allemande à mettre en œuvre avec ses partenaires du RGRE.

Ce temps de travail s'inscrivait également dans le prolongement de l’initiative franco-allemande lancée en 2016 "pour promouvoir l’intégration au sein de nos sociétés" et suite à laquelle un Conseil Franco-Allemand de l’Intégration a été créé. Les travaux ont donc permis à plusieurs collectivités françaises et allemandes de présenter leur expérience à travers un échange de bonnes pratiques locales sur les politiques d’accueil, d’accompagnement et d’intégration des réfugiés et des migrants dans nos deux pays.

Ils ont enfin porté sur l’implication des jeunes dans les échanges franco-allemands avec un focus sur le "Volontariat franco-allemand des territoires", mis en place par l’AFCCRE avec le soutien de l’OFAJ, à destination des jumelages franco-allemands.

La rencontre s’est achevée par un temps d’échange "sur les jeunes et l’Europe" avec une soixantaine d’élèves des trois lycées Gabriel Guist’hau de Nantes, Schiller et Freidrich-Wilhelm de Cologne.

Plus d'informations
Le communiqué de presse