Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Négociations climat lors de la COP 23 à Bonn : la Commission Environnement du Parlement européen invite l’Union européenne à faire preuve d’ambition

Les députés membres de la commission de l’environnement du Parlement européen se sont prononcés, jeudi 7 septembre à Bruxelles, sur la position qu’ils souhaitent voir défendue par l’UE lors de la prochaine conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 23, 6-17 novembre à Bonn en Allemagne).

Le texte sur la table invite la Commission européenne à lancer dès à présent le processus pour revoir à la hausse la contribution déterminée européenne (NDC) et à élaborer une stratégie européenne visant à atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050 si l’Union souhaite répondre aux engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris entré en vigueur le 4 novembre 2016.

Sur la question du financement des actions en matière de climat et en particulier de l’engagement de consacrer 100 milliards de dollars d’ici 2020 au soutien des pays en développement, les députés saluent les efforts de l’Union et l’augmentation régulière du niveau de financement tout en appelant à des efforts supplémentaires et à la recherche d’autres sources de financements.

Ils insistent sur l'importance de nouer un dialogue structuré entre les gouvernements et les acteurs non étatiques, notamment les villes et les régions, qu'il convient d'impliquer dans la planification et la mise en œuvre des actions pour le climat.

La résolution rappelle par ailleurs que les mesures d’adaptation au changement climatique constituent un impératif inévitable pour l’ensemble des pays qu’ils doivent intégrer dans leur stratégies de développement et invite la Commission européenne à réévaluer la stratégie de l’Union européenne de 2013.

Enfin, les députés encouragent l’Union à maintenir la priorité sur les questions climat dans le cadre de ses actions diplomatiques.

Le projet de résolution de la commission de l'environnement sera soumis au vote du Parlement européen lors de la session plénière d'octobre (1-5 octobre).

La Commission Environnement a également adopté le projet d’avis préparé par l’eurodéputé français Gilles PARGNEAUX (S&D) à l’attention de la Commission développement régional (REGI) chargée au fond d’un avis relatif « au rôle des régions et des villes de l’Union dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris de la COP 21 sur le changement climatique ». Elle constate que les régions et les villes ont déjà démontré leur engagement à lutter contre le changement climatique en tant que principaux contributeurs au plan d’action Lima-Paris. Elle demande dès lors que les régions et les villes soient mieux intégrées au processus de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), de manière à établir un dialogue direct permanent entre les différents échelons, en commençant aux niveaux local et régional.

Les parlementaires invitent en outre la Commission, la Banque européenne d’investissement et les États membres à mettre l’accent sur le renforcement des capacités administratives qui sont requises dans les régions et les villes afin que celles-ci tirent pleinement parti des possibilités de financement public et privé disponibles au niveau de l’Union et souligne qu’il est nécessaire d’accélérer la transition énergétique et de stimuler les investissements réalisés au niveau local en faveur des mesures d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.