Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Les villes et les régions européennes s’engagent pour une Europe plus égalitaire

 

Alors que l’égalité femmes-hommes a parcouru un long chemin au cours des siècles, beaucoup reste à faire. Aristote disait « si la liberté et l'égalité se trouvent principalement dans la démocratie, elles sont d’autant mieux assimilées lorsque le plus grand nombre de personnes se partagent le gouvernement avec équité ».

Lorsque l’égalité fait défaut et que la participation de tous les citoyens à la vie locale n’est pas assurée, nous constatons que la démocratie locale en souffre. C’est pourquoi nous, les élus locaux et régionaux européens avons décidé de créer l’Observatoire pour l’égalité des femmes et des hommes au sein du Conseil des communes et régions d’Europe (CCRE), à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Cet Observatoire répond à l’attente des gouvernements locaux et régionaux de toute l'Europe de développer, promouvoir et protéger l’égalité femmes-hommes, tant dans les organisations locales que dans la vie quotidienne des citoyens.

Cet Observatoire est créé pour appuyer la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, lancée en 2006 à l’initiative du CCRE et adoptée par près de 1 300 municipalités et régions, dont les nôtres. En signant la Charte, les autorités locales et régionales s’engagent à mettre en œuvre des politiques locales qui assurent et renforcent le principe d’égalité entre les hommes et les femmes.

La création de l’Observatoire de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale marque une nouvelle étape. Celui-ci contribuera à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des plans d’action locaux et assurera une mutualisation des expériences, une plateforme d’échanges et de coopération dont nous avons besoin. Il proposera également des formations assurées par des experts. Nous sommes convaincus que cet Observatoire sera un outil précieux dans le combat pour l’égalité et un pas important pour une Europe égalitaire. 

Ceci est d’autant plus essentiel que les collectivités locales œuvrent au plus proche des quelque 500 millions de femmes et d’hommes, citoyens vivant en Europe. A ce titre, leur responsabilité est de combattre ces inégalités et de s’engager pour une société véritablement égalitaire par des actes concrets. Sous l’impulsion de l’Association suédoise des collectivités locales et des régions (SALAR), le gouvernement suédois, qui participe au financement de l’Observatoire, soutient la promotion d’actions locales et régionales en faveur de l’égalité hommes-femmes à hauteur de 25 millions d’euros.

A titre d’exemple, la Ville de Malmö prévoit d’intégrer les questions relatives à l’égalité femmes-hommes dans toutes ses politiques locales d’ici l’année 2013 afin de garantir une répartition équitable des ressources et des responsabilités, notamment au niveau des conditions d’embauche et de travail. 

La Ville de Paris, qui subventionne également l’Observatoire, a adopté la Charte dès 2007 et a déployé un plan d’actions visant à assurer l’égalité femmes-hommes, notamment sur le plan professionnel. Ce plan d’actions prévoyait le respect de l’équilibre dans les différents métiers ainsi qu’une présence paritaire au niveau hiérarchique. 

Enfin, nous avons constaté avec enthousiasme que, malgré la crise, 155 municipalités grecques se sont récemment engagées dans cette démarche, suivant les recommandations de la Charte. 

En cette journée où nous célébrons les réalisations économiques, politiques et sociales des femmes, nous lançons un appel aux villes et régions de toute l’Europe, à signer avec nous la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale du CCRE et à soutenir la création de son Observatoire, afin de garantir l’égalité en Europe pour toutes les citoyennes et tous les citoyens. 

 

Anders Knape
Président de l’Association suédoise des collectivités locales et des régions
Président exécutif du Conseil des communes et régions d’Europe

Anne Hidalgo
Première adjointe au maire de Paris (France)
Présidente de la Commission égalité des chances de Cités et gouvernements locaux unis

Wolfgang Schuster
Maire de Stuttgart (Allemagne)
Président du Conseil des communes et régions d’Europe

Annemarie Jorritsma
Maire d’Almere (Pays Bas)
Présidente de l’Association des municipalités néerlandaises
Co-présidente du Conseil des communes et régions d’Europe

António Costa
Maire de Lisbonne (Portugal)
Président exécutif du Conseil des communes et régions d’Europe

Eleni Loucaides
Conseillère municipale de Nicosie (Chypre)

Giorgio Orsoni
Maire de Venise (Italie)

Ana Botella
Maire de Madrid (Espagne)

Kostas Askounis
Maire de Kallithea (Grèce)
Président de l’Association des municipalités grecques

Mariana Gaju
Maire de Cumpăna (Roumanie)Premier vice-président de l’Association des communes de Roumanie

Sir Albert Bore
Conseiller municipal de Birmingham (Royaume-Uni)
Président exécutif du Conseil des communes et régions d’Europe

Jolanta Barska
Maire de Nysa (Pologne)

Markku Andersson
Maire de Jyväskylä (Finlande)
Vice-président de l’Association des pouvoirs locaux et régionaux finlandais
Vice-président du Conseil des communes et régions d’Europe

 Marina Lovric-Merzel
Préfet du Comté de Sisačko-moslavačka (Croatie)