Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

A l’occasion de la 2ème Université européenne de l’AFCCRE à Marseille, Alain JUPPE appelle les collectivités territoriales à "S’engager pour construire un nouveau rêve européen"

Plus de 200 élus et cadres territoriaux se sont réunis les 28 et 29 octobre à l’Hôtel de Ville de Marseille pour la 2ème Université européenne organisée par l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE), en présence de son Président, Alain JUPPE, Maire de Bordeaux et à l’invitation de Jean-Claude GAUDIN, Sénateur-Maire de Marseille.

Placées sous le thème des « fractures en Europe, de nouveaux défis pour les territoires », ces deux journées ont été l’occasion d’échanger, de débattre et de se former sur les principaux sujets de l’actualité européenne qui ont une résonance particulière pour les autorités locales et régionales. 

En ouverture, Jean-Claude GAUDIN a rappelé l'engagement de la deuxième ville de France dans les dossiers européens, se félicitant que l'Union européenne, en retour, « a appuyé, accompagné de manière permanente son développement. » Le Sénateur-Maire a tenu ainsi à délivrer un message positif sur l’Europe et ses apports au niveau local, citant notamment la contribution des fonds européens à la réalisation du tunnel sous la Major, de l’école de la 2ème chance ou le soutien aux zones franches urbaines.

Martine VASSAL, Présidente du Conseil départemental des Bouches du Rhône, a insisté sur le rôle des élus locaux pour rendre l’Europe plus proche et plus concrète, et lutter ainsi contre « la fracture qui se creuse entre l’Europe telle qu’elle évolue et les territoires que nous représentons ». 

Les travaux se sont poursuivis par une table ronde sur les « ruptures dans les territoires » introduite par Pascal BONIFACE, Directeur de l’IRIS, qui a souligné à la fois le sentiment de fatigue démocratique et le caractère particulier de l’Europe « oasis de paix » dans un contexte mondial très instable, ainsi qu’avec le témoignage des représentants de collectivités territoriales en Allemagne et en Italie, de Jean-Claude GAYSSOT, Vice-Président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon, de Roland RIES, Maire de Strasbourg et Président de Cités Unies France, de Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Secrétaire général de l’AFCCRE, de Bertrand FORT, Délégué pour l’action extérieure des collectivités territoriales et de Frédéric VALLIER, Secrétaire général du Conseil des Communes et Régions d’Europe.

En conclusion de ce débat, Alain JUPPE a présenté des éléments de réponse aux nombreuses interrogations que suscite le projet européen aujourd’hui, appelant à dire « non au renoncement, non au déclin de l’Europe » et à « construire un nouveau rêve européen ». 

A cette fin, il a insisté sur la nécessité de renforcer l’Europe politique, de mettre en œuvre des politiques qui parlent concrètement aux Européens, et de « nous engager dans les bons combats européens », par exemple la lutte contre le changement climatique. Il a notamment souligné que les collectivités territoriales devaient faire entendre leur voix pour contribuer à la résolution des grands défis européens et mondiaux, notamment prochainement dans le cadre de la COP 21.

Enfin, après avoir rappelé l’héritage spirituel de l’Europe, Alain JUPPE a rappelé les principes et valeurs fondamentales européennes qui constituent un idéal à défendre sur la scène mondiale. 

L’après-midi, deux forums ont permis aux participants de débattre de deux sujets au cœur de l’actualité européenne : l’emploi et l’insertion des jeunes d’une part, et la coopération euro-méditerranéenne d’autre part. 

En conclusion de cette journée, les participants ont été reçus à la Villa Méditerranée par Michel VAUZELLE, Président du Conseil régional de PACA, qui a insisté sur « le destin commun des peuples de la Méditerranée ». 

La 2ème journée de l’université était consacrée à des sessions de formation dans le cadre desquelles les participants ont pu approfondir leurs connaissances sur les fonds européens structurels et d’investissement (FESI), les services publics locaux en Europe et le fonctionnement des institutions européennes. Parallèlement, un forum « Vivre l’Europe sur le terrain » a été l’occasion de partager ses expériences d’échanges et de partenariats européens au niveau local. 

Plus d'informations
Le dossier complet Le programme