Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

L’AFCCRE lance, à Orléans, ses Rendez-vous « Europe et Territoires »

Une centaine d’élus locaux et régionaux ont participé au premier Rendez-vous « Europe et Territoires » qui s’est tenu mercredi 23 septembre à Orléans, à l’invitation d’Olivier CARRE, Maire d’Orléans, Député du Loiret et en présence de Philippe LAURENT, Maire de Sceaux et Président délégué de l’AFCCRE.

Ce cycle de rencontres dans chacune des régions est destiné à sensibiliser les élus territoriaux aux enjeux européens et de les informer sur les principaux dispositifs communautaires qui les concernent, et ce alors même que l’Union européenne est confrontée à une crise de confiance des citoyens et doit répondre à de nombreux défis : dette des Etats, flux migratoires, chômage et baisse de l’investissement en particulier.

En ouverture des débats, Olivier CARRE a exprimé son attachement au projet européen et sa conviction qu’il était temps d’engager une nouvelle étape de ce projet qui doit passer par les territoires. Philippe LAURENT a souligné que les élus locaux et régionaux ont un rôle particulier à jouer dans cette perspective, notamment pour rapprocher les citoyens de leurs institutions européennes.

Les échanges se sont poursuivis dans le cadre d’une table ronde sur le thème « l’Europe, moteur du développement des territoires » avec la participation de François BONNEAU, Président de la Région Centre-Val de Loire, de Muriel SAUVEGRAIN, 1er Maire-adjoint d’Orléans, des députés européens Jean-Marie CAVADA et Jean-Paul DENANOT, de Xavier BEULIN, Président du CESER Centre-Val de Loire et de Frédéric CUILLERIER, Maire de Saint-Ay, Président de l’Association des Maires du Loiret. 

A cette occasion, les intervenants ont rappelé la plus-value que représentent les politiques communautaires pour favoriser l’investissement dans nos territoires, mais ont également insisté sur les valeurs européennes qui sont essentielles pour redonner du souffle au projet européen

La question de l’accueil des réfugiés a notamment été abordée afin d’illustrer la nécessité pour l’Europe de se concentrer davantage sur les grands enjeux et moins sur des politiques normatives. Plusieurs intervenants ont fait part également de leur souhait d’aller vers une Europe plus politique et ont insisté sur le rôle que devaient jouer les collectivités territoriales dans cette perspective, en tant qu’échelon de décision le plus proche des citoyens. 

Les participants ont débattu par ailleurs de la question de la relance de l’investissement, notamment par le biais du plan Juncker. Ils ont tenu à rappeler la part très importante de l’investissement public local en Europe et ont demandé que les règles européennes ne constituent pas un obstacle à cet investissement. En ce sens, la question de la révision des critères issus du traité de Maastricht est posée.  

L’après-midi des sessions d’information en groupes restreints ont permis aux élus d’avoir un éclairage technique et des réponses à leurs questions sur deux sujets : le fonctionnement de l’Union européenne et les financements européens en région Centre-Val de Loire.