Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

L’AFCCRE en appelle à une plus grande place donnée aux enjeux européens dans la campagne présidentielle

 

« A un moment où la légitimité des institutions européennes et nationales est remise en cause par les opinions publiques, notre rôle, en tant qu’élus locaux et régionaux, est de continuer à porter le flambeau de l’Europe ». C’est par ces mots que Louis LE PENSEC, Président de l’AFCCRE, a conclu la table ronde « La France, l’Europe et les collectivités territoriales : un nouveau partenariat au rendez-vous de 2012 ? », organisée par l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe, en marge de son Comité directeur du 22 février, au Palais du Luxembourg, à l’invitation de Jean-Pierre BEL, Président du Sénat.

Cette table ronde, inscrite au programme des débats préparatoires des IVème Etats Généraux de l’Europe pilotés par le Mouvement Européen France, avait pour objectif de débattre des principaux enjeux européens dans la perspective des échéances du printemps.

Simon SUTOUR, Sénateur du Gard, Président de la Commission des Affaires européennes du Sénat, Fabienne KELLER, Sénatrice du Bas-Rhin, Vice-Présidente de la Commission des Affaires européennes du Sénat, Conseillère municipale de Strasbourg, Ronan DANTEC, Sénateur de la Loire-Atlantique, Conseiller de la Communauté urbaine de Nantes Métropole, Jean-Marie CAVADA, Député européen, Président du Mouvement Européen France, Sonia DUBOURG-LAVROFF, Adjointe au Maire de Bordeaux, et Yves GOUNIN, Directeur Adjoint du Cabinet de Jean LEONETTI, Ministre des Affaires européennes, ont participé aux débats, animés par Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Secrétaire général de l’AFCCRE.

S’agissant des négociations en cours du futur budget européen, Simon SUTOUR a souligné que la Commission des Affaires européennes du Sénat donnait une grande importance au « combat » pour le maintien des fonds européens dans nos territoires, et que la politique de cohésion ne devait pas devenir une « variable d’ajustement ».

Jean-Marie CAVADA a quant à lui insisté sur les « valeurs de l’Europe », et notamment la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, qui constitue le socle, unique au monde, du projet européen.

Louis LE PENSEC a rappelé que pour redonner un sens au projet européen, nous ne pouvions nous contenter de mesures de coordination des politiques économiques, et que nous avons besoin d’une Europe qui  « participe à la rencontre, à l’échange et à la solidarité entre les peuples, d’une Europe des citoyens ».

Les membres du Comité Directeur de l’AFCCRE s’étaient par ailleurs réunis avant l’ouverture des débats, afin  d’approuver le programme de travail et le budget de l'AFCCRE pour l'année 2012, présentés respectivement par Frédéric VALLETOUX et Karine DANIEL, Trésorière et Adjointe au Maire de Nantes. 

Bruno GARCÍA de LEÓN, Adjoint au Maire de Cadix, et Ángel FERNÁNDEZ DÍAZ, Secrétaire général de la Fédération Espagnole des Municipalités et Provinces, sont également intervenus afin de présenter les XXVèmes Etats Généraux des Communes et Régions d’Europe, qui se tiendront à Cadix du 26 au 28 septembre 2012, et ont souhaité une large participation des élus français à cette grande rencontre européenne de l’autonomie locale et régionale.

Plus d'informations
Le programme de travail 2012 de l'AFCCRE