Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

L’AFCCRE alerte : La santé ne doit pas être oubliée de la programmation des fonds européens 2021-2027 !

A l’invitation du Président du Département du Loiret, Marc GAUDET, le Comité directeur de l’AFCCRE s’est réuni sous la présidence de Philippe LAURENT, Maire de Sceaux, le 23 janvier 2020 matin, à Orléans. L’occasion notamment pour l’AFCCRE d’envoyer un signal fort pour une meilleure prise en compte de l’accès aux soins de santé dans la future politique européenne de cohésion.

Le Comité directeur a tout d’abord procédé à l’adoption du programme d’activité et du budget pour l’année 2020. Une année lourde d’enjeux pour les collectivités territoriales, marquée par les élections de mars, mais également les négociations sur le budget européen 2021-2027 et les futurs programmes européens FEDER-FSE dont bénéficiera notre pays.

Dans ce contexte, l’AFCCRE concentrera une part importante de ses activités sur la formation des nouvelles équipes élues, afin qu’elles puissent rapidement s’approprier les clés des futurs dispositifs européens.

Les travaux se sont poursuivis par l’adoption, à l’initiative du Président de la Commission Emploi et Inclusion sociale de l’AFCCRE, Michaël QUERNEZ, Maire de Quimperlé et Premier Vice-Président du Département du Finistère, d‘une contribution sur la prise en compte des questions liées à l’accès aux soins de santé dans le cadre de la préparation des programmes opérationnels européens post 2020.

Alors qu’elle représente un défi majeur pour le développement des territoires de notre pays et l’inclusion sociale d’un grand nombre de publics cibles pour l‘Union européenne, cette priorité ne figure en effet plus parmi les champs d’intervention retenus pour la France, hormis pour l’Outre-mer. La prise de position de l’AFCCRE vise à alerter les autorités nationales et européennes sur cette incohérence et formuler des propositions opérationnelles pour y remédier.

« L’adoption de cette contribution, à l’unanimité des membres du Comité directeur présents, traduit un large consensus entre tous les niveaux de collectivités territoriales pour faire de la santé un thème majeur des futurs programmes européens dont bénéficieront nos territoires » a souligné Michaël QUERNEZ.

« Notre position est en parfaite résonance avec les nouvelles missions qu’assument les collectivités territoriales sur ce sujet désormais majeur, sans forcément disposer des leviers financiers appropriés » a ajouté Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Président délégué de l’AFCCRE et Président de la Fédération Hospitalière de France.

« Sans oublier les responsabilités qui pèsent en premier lieu sur l’Etat, il n’est pas concevable que la future programmation des fonds européens ignore les projets engagés, dans tous les territoires, pour relever ce défi », ont conclu les membres du Comité directeur. 

La réunion s’est conclue avec la signature d’une Convention de partenariat entre l’AFCCRE et l’Association européenne pour la Démocratie locale (ALDA) par leurs Présidents respectifs, Philippe LAURENT et Oriano OTOČAN.

Les élus de l’AFCCRE ont ensuite rejoint leurs homologues européens pour le Comité directeur du Conseil des Communes et Régions d‘Europe, réuni les 23 et 24 janvier à l’invitation d‘Olivier CARRÉ, Maire et Président d’Orléans Métropole, avec le soutien du Conseil régional du Centre-Val de Loire et du Conseil départemental du Loiret.
Un comité directeur rassemblant près de 200 participants venus de toute l’Europe et marqué notamment par la présence de Mme Dubravka ŠUICA, Vice-présidente de la Commission européenne, au lendemain de la publication de la communication de la Commission sur la Conférence sur le Futur de l’Europe.