Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Jumelages, partenariats, échanges européens : "Mieux impliquer les jeunes, favoriser leur engagement"

Retour sur la rencontre organisée par l’AFCCRE à Dijon, les 14 et 15 mars 2016

Une centaine représentants de collectivités territoriales et de responsables associatifs de France d’Allemagne et de Pologne étaient réunis les 14 et 15 mars au Grand-Dijon, à l’invitation de la ville de Dijon pour échanger sur l’implication des jeunes dans les partenariats entre les collectivités territoriales.

Organisée en partenariat avec la Ville de Dijon, la Région Bourgogne-Franche-Comté et avec le soutien du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, cette rencontre était proposée à l’initiative de la Commission "Echanges et Partenariats européens" de l’AFCCRE, présidée par Mme Sladana SIVKOVIC, Adjointe au Maire de Dijon déléguée aux Relations Internationales.

En ouverture des travaux, M. François REBSAMEN, ancien Ministre, Maire de Dijon et Président de la Communauté urbaine du Grand-Dijon, a rappelé que sa ville, jumelée avec Mayence depuis 1958, est une des pionnières des jumelages franco-allemands. Il a tenu à souligner que l’Europe devait se tourner vers ses jeunes et que le thème proposé pour cette rencontre "Mieux impliquer les jeunes, favoriser leur engagement" constitue une priorité pour l’avenir des coopérations et de des échanges entre collectivités européennes.
M. Patrick AYACHE, Vice-Président de la Région Bourgogne-Franche-Comté a évoqué l’engagement de la nouvelle région  avec sa partenaire de Rhénanie-Palatinat pour encourager la mobilité et les échanges de jeunes dans tous les domaines aussi bien dans leur parcours personnel que professionnel.

L’ensemble des intervenants a souligné la nécessité, d’une part, de susciter l’envie et la motivation des jeunes pour une expérience de mobilité, d’autre part, d’œuvrer pour en éliminer les obstacles. Parmi eux M. Bertrand FORT, Délégué à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales a rappelé l’action engagée par la DAECT, en particulier à travers un appel à projets associant les collectivités territoriales pour la promotion du volontariat international des jeunes dans le cadre des coopérations.
Evoquant les relations franco-Allemandes, M. Klaus RANNER, Consul général d’Allemagne à Lyon, a noté quant à lui qu’il existe très peu de coopérations entre deux Pays d’Europe pour lesquels les échanges de jeunes sont la base de l’Amitié. Il s’est également prononcé pour un renforcement de l’enseignement de la langue du pays partenaire en France et en Allemagne.
Dans le même esprit, Mme Beatrice ANGRAND, Secrétaire Générale de l’OFAJ a également rappelé que la mobilité et les échanges de jeunes favorisent la découverte interculturelle et permettent de découvrir les outils du dialogue pacifique, la tolérance et l’ouverture, qui dans le contexte de repli sur soi que nous connaissons sont plus que jamais indispensables. Elle a également appelé les participants à encourager la mobilité pour tous les jeunes avec un objectif de mixité sociale.

A l’occasion des trois tables rondes du 14 mars, de nombreux intervenants représentant des structures engagées en faveur de la mobilité des jeunes, mais aussi des étudiants, des jeunes volontaires allemands et français, ont été invités à échanger sur la mobilité. Ils ont apporté leurs témoignages tout en rappelant à travers leurs expériences que la motivation par les pairs est particulièrement efficace pour lever les appréhensions liées à un séjour dans un autre pays. Moins connus, mais pourtant de plus en plus répandus, les échanges dans le cadre de la formation professionnelle ont également abordés et illustrés par une visite d’un CFA la Noue à Longvic, dirigé par M. Alain TOMCZAK dont l’établissement est très engagé dans les échanges internationaux de jeunes apprentis.

Les travaux du 15 mars comportaient d’une part une session consacrée au Volontariat franco-allemand des territoires, dispositif mis en place par l’AFCCRE, en partenariat avec l’OFAJ et avec le soutien de l’Agence nationale du service Civique, à destination des jumelages et partenariats franco-allemands. A travers ce dispositif, il est proposé que les villes jumelées des deux pays accueillent simultanément des jeunes de leur ville partenaire dans le cadre d’un volontariat d’un an. Mme Verena DENRY, Directrice des relations internationales et de la Mémoire de la ville de Nancy et M. Tim SCHNEIDER, Volontaire à Nancy, ont apporté un témoignage enthousiaste sur le projet mis en place dans ce cadre entre les villes de Nancy et Karlsruhe

D’autre part, dans le même temps, la matinée a été consacrée à un temps d’échange proposé à l’invitation des représentants des instances de l’AFCCRE et du Rat der Gemeinden und Regionen Europas (RGRE). Cette session co-présidée par Mme Sladana ZIVKOVIC et M. Rainer HAAS, Landrat du Kreis de Ludwigsburg et Vice-Président du RGRE, portait sur plusieurs thèmes d’actualité intéressant les collectivités territoriales de nos deux pays.

Les discussions animées par M. Jean-Michel BERLEMONT, Adjoint au Maire de Nancy délégué aux relations internationales ont d’abord été consacrées à l’initiative franco-allemande destinée à élaborer des projets conjoints pour la promotion de l’intégration portée par Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères et Annegret Kramp-Karrenbauer, Ministre-Présidente du Land de Sarre et qui sera à l’ordre du jour du prochain Conseil des Ministres Franco-Allemand le 7 avril prochain à Metz.

M. Maxime LEFEBVRE, Ambassadeur en mission auprès du Ministre Jean-Marc Ayrault, et son homologue allemande Mme Cathrin GRÄBER, de la Chancellerie de la Sarre ont précisé que cette initiative avait notamment pour but de faire des "propositions qui pourraient porter sur la culture, l’éducation, l’enseignement supérieur et l’apprentissage des langues étrangères qui contribuent notablement à la coopération entre la France et l’Allemagne". Une des propositions présentées dans ce cadre serait l’organisation d’une rencontre franco-allemande des élus locaux et régionaux avant la fin de l’année.

A l’occasion du débat qui a suivi sur la crise des réfugiés, il a été constaté que la réponse de l’Europe  n’a pas été à la hauteur de ce que l’on pouvait espérer. MM. Christian CHOQUART, Directeur de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration et Didier CARPONCIN, Responsable de la Direction départementale déléguée de la cohésion sociale de la Côte d'Or, ont précisé le cadre juridique et la politique de la France concernant l’accueil des réfugiés et des demandeurs d’asile. Après un rappel des engagements de la France vis-à-vis de l’UE, un certain nombre d’expériences et de témoignages ont été apportés quant au rôle que les collectivités territoriales allemandes et françaises souhaitent et peuvent jouer afin de contribuer à accueillir humainement les personnes qui fuient les guerres et les persécutions. Dans cette perspective, l’idée d’organiser des visites d’études entre représentants locaux et régionaux de nos deux pays a été proposée.

Le prochain temps de travail franco-allemand proposé par la Commission "Echanges et Partenariats européens" aura lieu  en 2017 en Allemagne.

L’AFFCRE remercie la ville de Dijon, la région Bourgogne-Franche-Comté ainsi que la Maison Bourgogne-Rhénanie-Palatinat et l’Union pour la Coopération Bourgogne-Rhénanie Palatinat pour l’aide apportée dans l’organisation de cette rencontre.

Contacts :
Philippe TARRISSON, philippe.tarrisson@afccre.org
Valérie LOIRAT, valerie.loirat@afccre.org