Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Intervention du Président Macron au Parlement de Strasbourg : l’AFCCRE salue un discours européen ambitieux et volontaire, qu’il convient désormais de concrétiser

Lors de son échange avec les députés européens ce 17 avril à Strasbourg, le Président de la République a tenu à réaffirmer fortement les lignes principales de sa vision européenne, déjà exprimées notamment dans les discours d’Athènes et de la Sorbonne.

Au nom de l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe (AFCCRE) Nawel Rafik-Elmrini, Adjointe au Maire de Strasbourg et Présidente de la Commission « Europe et participation citoyenne » de l’AFCCRE salue la constance de cet engagement en faveur du projet européen et de l’appel à construire une nouvelle souveraineté européenne, complémentaire des souverainetés nationales, à même de dépasser le repli sur soi.

« Sur les thèmes abordés par le Président Macron, nous nous inscrivons dans la volonté de relancer la solidarité et l’action commune en matière sociale, économique, commerciale, environnementale, climatique, de sécurité, de défense et de migration. Ce volontarisme politique affirmé sur de nombreux sujets est à souligner, et il convient désormais de veiller à ce que les prises de position de la France lors des négociations au sein des institutions européennes soient en cohérence. »

L’AFCCRE se félicite ainsi de la confirmation de la volonté présidentielle de maintenir, en dépit du Brexit, un budget européen élevé, et donc des politiques européennes, y compris de cohésion, ambitieuses. La proposition de créer un programme européen de soutien aux collectivités territoriales qui accueillent et intègrent les réfugiés est aussi à saluer, car l’échelon local est en effet en première ligne dans la gestion quotidienne de ce défi.

Nawel Rafik-Elmrini a particulièrement souligné la mise en avant de la dimension culturelle et citoyenne de l’appartenance à l’identité européenne. « Nous soutenons pleinement l’initiative d’engager un réel débat citoyen sur l’Europe dans les territoires, avec la volonté de créer un espace public européen et faire émerger des convictions et des propositions au cours de l’année. »
L’élue a rappelé que c’était la vocation de la commission qu’elle préside de « soutenir et accompagner toutes les initiatives de débats qui s’inscriront dans cette démarche, avec ces quelques critères : d'avril à octobre, en présentiel ou numériques, portées par les Etats, la société civile et l’ensemble des acteurs, elles ont pour objectif de faire émerger une parole citoyenne autour du projet européen. »
Les collectivités territoriales prendront toute leur part à ce processus avec d’ores et déjà de nombreuses initiatives envisagées dans les semaines à venir.