Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Dialogue sur la politique européenne de cohésion : le 29 juin à St-Brieuc

Le 29 juin 2018, le quatrième dialogue sur la politique européenne de cohésion, organisé par l’AFCCRE dans le cadre de la campagne « EU in my region » s’est tenu à Saint-Brieuc  accueilli par le Conseil départemental des Côtes d’Armor. Ce dialogue est intervenu en clôture des 3èmes Assises Franco-polonaises de la coopération décentralisée qui étaient organisées du 27 au 29 juin. 

 

Une cinquantaine de participants de tous horizons (élus, agents territoriaux, militants associatifs, entrepreneurs, citoyens,…) et venus de tout le territoire de la Région Bretagne et de Pologne ont pu assister à cet évènement. 

 

En ouverture, Alain CADEC, Président du Conseil départemental des Côtes d’Armor et Député européen, a reconnu que ce dialogue était un temps privilégié pour rappeler l’apport déterminant des fonds européens au développement de nos territoires. 

Malgorzata MANKA-SZULIK, Maire de Zabzre (Pologne) a rappelé l’importance des fonds européens pour son pays et plus particulièrement sa ville. Les fonds structurels européens ont en effet permis à la ville de Zabzre, ancienne ville minière de Pologne, de se transformer durablement avec des résultats  tangibles en matière de baisse du chômage. Elle a rappelé l’importance de prendre conscience que l’avenir de chacun était lié à celui de l’Union européenne. 

A l’issue de ces mots d’introduction, une première séquence s’est ouverte, sous forme d’un temps de témoignage. Jean-François QUERE, Directeur Aménagement et Déplacements à Saint-Brieuc Armor Agglomération a présenté le projet de Pôle Echange Multimodal. Aujourd’hui, Saint-Brieuc n’est plus qu’à 2h15 de Paris en train. Ces grandes évolutions pour rendre le territoire plus accessible impliquent de développer de nouveaux projets à Saint-Brieuc qui est désormais un pôle d’échange, de croisements, de circulations. L’Europe, est l’un des premiers financeur de ce PEM (3 millions d’euros financés). « Cela souligne l’intérêt que l’Europe porte à nos projets » a rappelé Jean-François QUERE. 


Jacques LE VAGUERESSE, Directeur des affaires européennes et internationales au Conseil régional de Bretagne a quant à lui évoqué le rôle des  Régions, vigilantes quant à la bonne utilisation des fonds européens en tant qu’autorité de gestion. « En Bretagne, la politique territoriale se veut globale et cherche à couvrir l’ensemble du territoire régional. Toute la Bretagne est concernée et les enveloppes sont coordonnées autour d’une même stratégie de développement territoriale commune ». 

La deuxième partie de la conférence était consacrée aux perspectives de la politique de cohésion après 2020.

Jan Mikołaj DZIĘCIOŁOWSKI, membre du cabinet de la Commissaire européenne,  Mme Corina CRETU, en charge de la politique régionale, a rappelé le contexte des négociations qui viennent  de s’ouvrir au niveau européen, à la suite des propositions financière et législative par la Commission européenne, le 29 mai dernier. Si les débats ont déjà commencé et que des accords et désaccords voient le jour, Jan Mikolaj DZIECIOLOWSKI, a souhaité axer son intervention sur 3 points. Dans un premier temps, il a insisté sur le fait que la politique de cohésion, même si beaucoup la disent complexe et bureaucratique, a été simplifiée. Il a ensuite rappelé que la cohésion territoriale, sociale et économique est une valeur forte inscrite dans les que l’UE ne finance pas uniquement des projets de grande envergure, mais également des projets plus modeste, et apporte ainsi une certaine reconnaissance à ceux qui en bénéficient.   Jan Mikolaj DZIECIOLOWSKI, a conclu son intervention en expliquant la nouveauté d’inclure dans chaque programme un axe territorial qui doit permettre un rapprochement entre l’Europe et ses citoyens.

Forough SALAMI DADKHAH, Vice-présidente de la Région Bretagne, chargée de l’Europe et de l’international a clôturé cette séquence en confirmant les avancées annoncées par Jan Mikolaj DZIECIOLOWSKI, mais en rappelant aussi les inquiétudes que les propositions de la Commission soulèvent, avec un baisse de-5% du budget de la politique de cohésion pour notre pays. 

 

Ce dialogue sur la politique de cohésion s’inscrit dans une campagne d’information soutenue par la Commission européenne et dont l’AFCCRE a la charge pour la France. Une dizaine de dialogues sont ainsi organisés sur le territoire national, en partenariat avec des collectivités territoriales, avec pour objectif de mieux communiquer sur les interventions de l’Union européenne dans nos territoires.