Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Dialogue sur l’action climatique : les acteurs non étatiques européens se retrouvent à Bruxelles au CESE le 23 avril 2018

Le Comité économique et social européen, le Comité européen des régions et l’association Climate Chance organisent, le 23 avril prochain à Bruxelles, une manifestation destinée à lancer le dialogue européen de l’action non étatique pour le climat. L’objectif de cette manifestation est de proposer un plan d’action visant à évaluer, reconnaître, accélérer et soutenir l’action en matière de climat, ainsi qu’à améliorer la gouvernance et à faire entendre les acteurs non étatiques parlant d’une seule voix.

Cette manifestation prendra la forme d’un dialogue de « Talanoa »* à l'échelle régionale, destiné à faire le point sur les efforts collectifs des parties à l’accord de Paris sur le changement climatique. Elle comprendra des séances plénières et des ateliers participatifs axés sur la transformation du dialogue en un programme d’action réalisable. Elle réunira des experts des gouvernements nationaux et supranationaux, du secteur privé, des institutions financières et d’organisations internationales et de la société civile de premier plan. Parmi les intervenants figurent : Ronan DANTEC, Sénateur, Président de Climate Chance, Porte-Parole de l’AFCCRE sur les questions climat, énergie, environnement ; Claude TURMES, membre du Parlement européen ; Roby BIWER, vice-président de la commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE) du Comité européen des régions.

Le programme de la journée qui se tiendra au CESE, ainsi que le formulaire d’inscription sont disponibles ci-dessous :
https://www.eesc.europa.eu/fr/agenda/our-events/events/dialogue-europeen-de-laction-non-etatique-pour-le-climat

*Pour rappel, les dialogues de Talanoa (lancés à l’occasion de la COP 23 qui s’est tenue à Bonn sous présidence fidjienne) ont vocation à permettre un dialogue approfondi entre l’ensemble des parties engagées dans la lutte contre les dérèglements climatiques et à accroître le niveau d’ambition des engagements portés).