Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

CP - Traité d’Aix-la-Chapelle La France et l’Allemagne comptent sur les collectivités territoriales

55 ans après le Général de GAULLE et le Chancelier ADENAUER, le Président Emmanuel MACRON et la Chancelière Angela MERKEL se sont retrouvés à Aix-la-Chapelle (Aachen), le 22 janvier dernier, pour signer solennellement un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand.

Réunis à Cologne au lendemain de cette signature, les co-présidents de la Commission franco-allemande des élus locaux, Andreas Wolter, Maire adjoint de Cologne et Antoine Godbert, Conseiller Municipal de Tours ont souhaité rappeler l'importance fondamentale de la relation franco-allemande pour le projet européen et souligner les avancées du Traité d'Aix la Chapelle.

Dans les pas des fondateurs

Ce nouveau traité vient compléter et renouveler le Traité de l’Elysée de 1963, qui a permis la réconciliation et scellé l’amitié entre la France et l’Allemagne. Fidèle à cet esprit, il vise un objectif de convergence accrue entre nos deux pays et il les prépare aux défis du XXIe siècle.

Sous le signe de l’Europe

La France et l’Allemagne affirment leur volonté d’approfondir leur coopération en matière de politique européenne « afin de favoriser l’unité, l’efficacité et la cohésion de l’Europe, tout en maintenant cette coopération ouverte à tous les États membres de l’Union européenne ».

Les deux Etats rappellent par ailleurs leur attachement aux valeurs de l’Union européenne qui défendent les libertés et l’État de droit partout en Europe et le promeuvent à l’extérieur.

Le Traité d’Aix-la-Chapelle renforcera les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France dans de très nombreux domaines : politique économique, politique étrangère et de sécurité, éducation, jeunesse, culture, recherche et technologie, climat et environnement, coopération entre les territoires frontaliers et entre les sociétés civiles…

Les deux États s’engagent notamment à poursuivre « les programmes d’échanges franco-allemands, en particulier à l’intention des jeunes, dans le cadre de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse » dont chacun connaît le rôle indispensable pour l’amitié entre nos deux pays.

Avec les collectivités territoriales

L’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) se félicite que, parmi les divers domaines et les différents acteurs de la relation Franco-allemande, la France et l’Allemagne reconnaissent « le rôle fondamental de la coopération décentralisée des communes, des départements, des régions, des Länder ».

Depuis sa création, l’AFCCRE est très engagée dans la coopération franco-allemande au niveau local et régional. Elle a accompagné une grande partie des 2 100 jumelages et partenariats franco-allemands. Ces liens sont les plus nombreux et les plus solides jamais établis entre deux pays de l’Union européenne. Non seulement ils apportent une contribution majeure aux excellentes relations entre nos deux pays, mais ils font figure de modèles dans les programmes d’échanges de l’UE tels que le programme « l’Europe pour les Citoyens »

A ce titre, notre Association salue la création d’un « Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore leurs deux peuples » et souhaite être associée à sa mise en œuvre.

L’AFCCRE note avec grand intérêt la consécration du rôle moteur des collectivités territoriales dans la construction d’un espace transfrontalier Franco-Allemand et elle salue également la création d’un « Comité de coopération transfrontalière » associant les collectivités territoriales et leurs instances de coopération (eurodistricts, eurorégions…)

Convaincue que le Traité d’Aix la Chapelle est porteur d’un grand avenir franco-allemand au service de l’Europe, l’AFCCRE salue ainsi ses nombreuses avancées. Elle restera mobilisée pour que les collectivités territoriales soient encouragées et soutenues pour la contribution qu’elles apportent aux relations entre nos deux pays dans le cadre de leurs échanges.

La prochaine rencontre de la Commission franco-allemande se tiendra le 14 juin à Sète afin notamment d'évaluer la mise en oeuvre des engagements pris dans le cadre du nouveau Traité d'Aix la Chapelle.

 

Le texte du Traité d'Aix la Chapelle