Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Commission Franco-Allemande – À Berlin, les collectivités territoriales françaises et allemandes réfléchissent ensemble à l’évolution de leurs jumelages et coopérations

L’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe et son partenaire allemand, le Rat der Gemeinden und Regionen Europas, ont organisé, les 20 et 21 janvier, une conférence intitulée : « De l’amitié à la coopération Franco-Allemande : quelle contribution des collectivités locales ? », à Berlin, à l’Ambassade de France, dans le cadre de la Commission Franco-Allemande des élus locaux et régionaux.

Plus de 200 représentants de collectivités locales et régionales étaient présents pour échanger sur l’avenir des jumelages et leur contribution à la relation Franco-Allemande. Cette conférence avait lieu à la veille de la date anniversaire du Traité de l’Elysée, signé en 1963, qui fixe les objectifs de coopération entre la France et l’Allemagne.

M. Bernard DE MONTFERRAND, Ambassadeur de France en Allemagne, a tenu à souligner, à l’occasion de cette conférence, que le couple Franco-Allemand était le « moteur de l’Union européenne » et que la construction européenne ne pouvait se faire sans une coopération étroite entre nos pays.

En ouverture des travaux, Mme Sylvie LENOURRICHEL et M. Reinhard SOMMER, Co-Présidents de la Commission Franco-Allemande, ont souligné l’importance des jumelages comme « outils précieux d’enrichissement et de citoyenneté européenne », et ont rappelé que les collectivités territoriales devaient prendre l’initiative de faire évoluer ces partenariats. Mme Caroline FERRARI, Ministre Conseiller à l’Ambassade de France de Berlin, et M. Frédéric VALLIER, Secrétaire Général du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), ont également participé à l’ouverture des travaux en insistant sur l’importance de lutter contre le pessimisme ambiant, et que « sans l’adhésion des citoyens, il ne pouvait pas y avoir de politique européenne ».

De nombreux représentants de collectivités françaises ont apporté leur contribution dans le cadre de différents ateliers. M. Bernard BETTO, Adjoint au Maire de Grenoble, Mme Chantal BRAULT, Première Adjointe au Maire de Sceaux,  Mme Marie-Pierre LECUIROT, Conseillère Municipale déléguée aux affaires européennes de la Ville de Tours, M. Philippe-Henry LEDRU, Chef de Mission Coopération décentralisée, Conseil Général de Gironde, Mme Michelle REYNAUD, Directrice des Relations Internationales et européennes de la Ville de Marseille, M. Azise SETTERAHMANE, Adjoint au Maire de Clichy, délégué aux Relations internationales, M. Tarek TARROUCHE, Adjoint au Maire de la Roche sur Yon, chargé des Relations Internationales, et M. Philippe THINES, Adjoint au Maire de Montpellier, sont intervenus tour à tour sur des thématiques telles que l’évolution et la redynamisation des jumelages, les problématiques de démographie auxquelles doivent faire face nos deux pays. Ils ont également partagé leurs expériences en matière de coopération avec des pays tiers.

M. Jean-Michel BERLEMONT, Adjoint au Maire de Nancy, et M. Antoine JOLY, Délégué pour l’action extérieure des collectivités territoriales au Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, ont quant à eux participé à la table ronde concernant l’apport des collectivités locales et régionales au partenariat franco-allemand. Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes soutient l’AFCCRE dans son action en faveur de l’évolution du concept des jumelages.

Une Déclaration finale a été adoptée au terme de la Conférence. Elle a été présentée par M. Roland SCHÄFFER, Président du Deutscher Städte- und Gemeindebund, Maire de Berkamen, et M. Jean-François BARNIER, Maire de Chambon Feugerolles, Conseiller Général de la Loire, Membre du Bureau de l’AFCCRE.

Cette Déclaration finale rappelle que tout en restant fidèles à leurs  principes fondateurs, les jumelages Franco-Allemands doivent s’adapter aux nouveaux défis qui s’imposent à eux tels que l’implication des jeunes et des publics moins favorisés. De nouveaux aspects liés à la mobilité, la formation professionnelle et les échanges doivent en effet être pris en compte. Les jumelages Franco-Allemands doivent s’ouvrir vers d’autres partenaires, notamment en Europe centrale et orientale, et s’ouvrir à une dimension solidaire au travers d’actions conjointes avec des collectivités du Sud.

L’AFCCRE va poursuivre son travail de réflexion avec la mise en place, le 2 février prochain, d’une nouvelle Commission Jumelages et Europe des Citoyens, sous la présidence de Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Conseiller Régional d’Ile de France, Secrétaire Général de l’AFCCRE. Cette commission a pour but d’identifier et de promouvoir les moyens visant à moderniser les partenariats, à diversifier le contenu des projets transnationaux, et à renforcer leur dimension européenne.

Plus d'informations
La déclaration finale