Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Citoyenneté, égalité, valeurs européennes : Le Parlement européen s’engage

Un nouveau programme pour la citoyenneté européenne.

Réuni en session plénière à Strasbourg, le Parlement européen a adopté, le 17 janvier dernier, la création, à partir de 2020, d’un nouveau programme « Droits et valeurs » que la Commission européenne avait proposé afin de réunir un certain nombre de dispositifs liés à ces domaines.

Ce grand programme, que le Parlement européen propose d’intituler « Citoyens, égalité, droits et valeurs » aura pour but de protéger et de promouvoir les droits et les valeurs tels qu'ils sont consacrés par les traités de l'UE, notamment en appuyant les organisations de la société civile, afin de « soutenir et de développer des sociétés ouvertes, démocratiques égalitaires et inclusives ».

Sur le fond, le Parlement européen propose que le nouveau programme soit étoffé et qu’il aille au-delà du simple regroupement technique de programmes existants envisagé par la Commission européenne. Il souhaite ainsi qu’il se décline en 4 volets :

1.  volet « Valeurs de l’Union » pour la protection et le renforcement de la démocratie et de l’état de droit au niveau local, régional, national et transnational.

2.  volet « Égalité, droits et égalité des sexes » pour la promotion de l'égalité et des droits, la lutte contre les discriminations et la prise en compte de la dimension de genre.

3.  volet « Citoyenneté active » pour la promotion de l'engagement des citoyens et de leur participation active à la vie démocratique de l'Union.

4.  volet « Daphné » pour lutte contre la violence, y compris la violence sexiste.

L’AFCCRE salue la volonté des députés européens de donner des moyens très importants à ce nouveau programme puisqu’ils ont proposé de le doter d’un budget global de 1,627 Milliard € alors que la Commission européenne s’était contentée d’un budget de 641,7 Millions €, reconduisant simplement les dotations des anciens dispositifs.

L’AFCCRE se félicite également que les échanges entre villes jumelées, qui relèvent aujourd’hui du Programme « l’Europe pour les Citoyens », figurent dans le cadre du volet « Citoyenneté active » que le Parlement européen propose de doter d’un montant minimum de 500 Millions €, reprenant ainsi les revendications de l’AFCCRE et de son organisation européenne, le CCRE.

Notre association salue en particulier la contribution de Mme Sylvie GUILLAUME, qui, en tant que rapporteure de la Commission Education-Culture du Parlement européen, a permis notamment que l’engagement européen exprimé à travers les jumelages soit pleinement reconnu dans le cadre du futur Programme « Droits et Valeurs ».

Dans un contexte d’euroscepticisme ambiant et devant l’impérieuse nécessité de réduire la distance entre l’Europe et ses citoyens, l’AFCCRE appelle les Etats-membres et la Commission européenne à s’engager également aux côtés du Parlement européen pour faire de ce programme un puissant outil au service du vivre-ensemble en Europe.

C’est la raison pour laquelle, l’AFCCRE suivra avec vigilance les négociations qui vont s’engager sur cette base dans la perspective du futur Cadre Financier Pluriannuel de l’UE qui figurera parmi les dossiers prioritaires de la prochaine législature européenne.

Ce dossier sera naturellement à l’agenda des 3 commissions de l’AFCCRE, « Egalité des femmes et des hommes dans la vie locale », « Europe et participation citoyenne », « Echanges et partenariats européens » qui ne manqueront pas de se mobiliser dans la phase finale des discussions.

Plus d'informations
Le communiqué de presse