Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Cadre financier pluriannuel 2014-2020 - Le budget est-il à la hauteur des ambitions pour l’Europe ?

Les Chefs de l’Etat et de Gouvernements viennent de s’accorder sur le cadre financier pluriannuel pour l’Union européenne, lors du Conseil européen des 7 et 8 février. Si l’AFCCRE ne peut que se réjouir du principe d’un accord sur cet enjeu majeur, nous constatons néanmoins que son contenu traduit clairement un manque d’ambition pour l’Europe.

En effet, pour la première fois, le montant du budget de l’Union européenne sera inférieur au précédent, le désir de procéder à des coupes ayant manifestement prévalu sur la volonté de bâtir une véritable politique européenne de compétitivité et de croissance répondant aux défis de notre continent.

Cet accord a minima, difficilement obtenu entre les Chefs d’Etat et de gouvernement, qui ont une nouvelle fois montré leurs profondes divergences, constitue un signal inquiétant pour tous celles et tous ceux qui prônent, dans un contexte de crise, une Europe plus forte et plus solidaire.

Nous notons toutefois, avec satisfaction, que le budget de certaines politiques qui concernent directement les collectivités territoriales est préservé. Il convient notamment de souligner le maintien du montant alloué à la politique de cohésion à un niveau acceptable (325 milliards), bien qu’inférieur à la programmation budgétaire actuelle (347 milliards). Nous accueillons également favorablement la création d’un dispositif consacré aux « régions en transition » (31 milliards) dont devraient bénéficier une dizaine de régions françaises.

Nous saluons, par ailleurs, la création d’une initiative pour l’emploi des jeunes, dotée de 6 milliards d’euros, pour les territoires accusant un taux de chômage des jeunes supérieur à 25% et qui devrait concerner plusieurs régions françaises.

Enfin, l’AFCCRE accueille favorablement la création d’un nouveau programme Erasmus pour tous, regroupant l’ensemble des programmes actuels favorisant la mobilité, l’éducation et la formation, ce qui ne peut qu’encourager le développement d’une citoyenneté européenne, notamment auprès des jeunes, dans un moment où le fossé entre les institutions communautaires et ses citoyens n’a jamais semblé aussi profond.

Nous souhaitons désormais que les parlementaires européens, élus directement par les citoyens, débattent et se prononcent sereinement sur cet enjeu majeur, en utilisant pleinement les pouvoirs qui leur sont conférés depuis le traité de Lisbonne.

Plus que jamais, l’AFCCRE sera vigilante pour garantir la prise en compte des collectivités territoriales dans les politiques communautaires qui découleront de cet accord budgétaire. Elle entend également jouer pleinement son rôle pour expliquer, au plus près des territoires, la déclinaison de ces politiques.

Alain JUPPE
Maire de Bordeaux
Président de l’AFCCRE