Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Avenir du budget européen : L’AFCCRE appelle les élus locaux et régionaux à peser dans les débats

 

Le Bureau de l'Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe s'est réuni le 21 septembre 2010 à Paris, sous la Présidence de Louis LE PENSEC, en présence de Wolfgang SCHUSTER, Maire de Stuttgart, Vice-président du CCRE, seul élu local ayant participé aux travaux du groupe de réflexion sur l’avenir de l’Union Européenne.

Alors que la Commission européenne s'apprête à rendre publiques, le 29 septembre prochain, ses premières propositions budgétaires pour la période 2014-2020, le Bureau de l'AFCCRE a souhaité rappeler l'enjeu pour nos territoires des négociations qui s'engagent, dans un climat financier et politique particulièrement tendu pour l'ensemble de l'Union.

Les deux principales politiques communes, la PAC et la politique de cohésion, qui ont durablement façonné la relation entre l'Europe et les territoires français, seront en effet les premières victimes d'un budget européen manquant d'ambition, dicté par la seule logique comptable.
Le lien, déjà fragile, qui existe entre l'Europe et ses citoyens, s'en trouvera gravement affecté, l'impulsion nécessaire à la réalisation de la stratégie Europe 2020 sera amputée, l'objectif de cohésion territoriale, pourtant inscrit dans les Traités, ne pourra être achevé.

Dans ce contexte, l'AFCCRE appelle à une mobilisation de l'ensemble des acteurs de terrain afin de dépasser le sentiment de résignation et de fatalisme quant à l'issue des négociations budgétaires et la poursuite des programmes européens dans nos territoires. « L'AFCCRE prendra des initiatives dans les semaines à venir et s'associera à toutes les démarches visant à alerter l'opinion publique sur les enjeux de ces débats, en les faisant sortir du cercle d'initiés dans lequel ils ont été trop longtemps cantonnés », a affirmé le Président LE PENSEC.

Parallèlement, il est plus que jamais nécessaire d'entretenir un dialogue constant avec le Gouvernement afin que les élus puissent peser dans les choix stratégiques de la France relatifs au budget européen et l'avenir de la politique de cohésion après 2013.

Evoquant la situation dans d'autres pays européens, Wolfgang SCHUSTER a rappelé le rôle essentiel des collectivités territoriales pour relever les défis des 20 prochaines années. Ces défis doivent selon lui conduire les associations européennes d'élus à appréhender ces discussions avec le sentiment d'être les partenaires incontournables des politiques communes et non de simples représentants d'intérêts catégoriels.