Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Appel de l'AFCCRE à l'occasion de la journée de l'Europe – 9 mai 2019

Le 26 mai prochain, nous avons un nouveau rendez-vous avec l’Europe.

A l’approche de ce grand rendez-vous démocratique, nous ne pouvons qu'être frappés par l'absence de débats de fonds sur les enjeux européens de ces élections et inquiets devant le développement des discours de plus en plus simplistes et démagogiques.

En cette journée du 9 mai qui célèbre l'Europe, les élus locaux et régionaux rassemblés au sein de l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe, souhaitent affirmer une nouvelle fois leurs convictions et leur engagement européen et appeler à la nécessaire mobilisation.

Nous croyons en une Europe fondée sur des valeurs qui nous rassemblent, sur des règles qui nous soudent, sur des solidarités qui nous protègent et sur un droit qui nous renforce.

C'est le sens du Manifeste* que nous avons adopté le 14 mars dernier à Issy les Moulineaux.

Nous avons la conviction que les défis auxquels l’Europe est confrontée peuvent être, en partie, résolus par l'action des collectivités locales et régionales et la contribution des services publics locaux.

En tant que représentants élus de collectivités territoriales françaises, nous avons fait le choix de faire vivre le projet européen sur le terrain, dans la proximité avec nos citoyens.

Nous disons qu’il faut proposer aux Européens un projet d’avenir dans lequel ils pourraient se reconnaître :

Des institutions européennes plus fortes fondées sur des valeurs partagées par leurs citoyens
Notre conviction est que l’euroscepticisme s’alimente du sentiment que les institutions européennes sont technocratiques et déconnectées des réalités. Il convient donc de réaffirmer la primauté accordée aux valeurs communes indissociables de la construction européenne qui a permis d’assurer la paix sur le continent européen. Au-delà de l’aspect institutionnel, il faut encourager le sentiment de citoyenneté européenne, en accordant des moyens adaptés à tous les programmes favorisant la mobilité, les échanges et le vivre ensemble. L’AFCCRE rappelle son attachement au symbole de réconciliation qu’est le siège du Parlement à Strasbourg.

Une Europe plus inclusive s’appuyant sur les territoires
Nous appelons à la fondation d’un réel « modèle social européen » pour une meilleure convergence vers une Europe inclusive, protectrice et plus proche des citoyens. En effet, le « plus d’Europe » ne sera compris par les citoyens que s’il apporte de la sécurité, aux plans social, économique et politique, dans les territoires. Pour ce faire, cette Europe doit se donner comme objectif la « Prospérité pour tous » réinventée à l’aune des exigences d’écologie et des évolutions sociétales.

La politique de cohésion de l’Union, -au cœur de ce modèle social inclusif-, doit être dotée d’une nouvelle ambition et être renforcée à hauteur des enjeux et des attentes. Cette ambition se construira au niveau des territoires, en s’appuyant notamment sur des services publics forts, efficaces, transparents et considérés.

Une Europe verte et innovante dans les territoires
L’Europe doit prendre le leadership d’un modèle social et économique qui place au centre la question environnementale, en tenant compte de la révolution numérique et de la concurrence mondiale. C’est un enjeu crucial pour sa propre économie et pour assurer la pérennité du tissu industriel et social. Sans cela, les objectifs climatiques de la COP 21 n’ont aucune chance d’être atteints au vu du contexte international.

Une Europe ouverte et responsable aux yeux du Monde
Le rôle international de l’Europe ne doit naturellement pas se limiter à sa puissance économique. Elle doit jouer tout son rôle face aux déséquilibres mondiaux et prendre une part encore plus grande pour un développement harmonieux, gage de paix. Elle doit aussi prendre toute sa part dans l’aide et l’accueil des réfugiés.

Nous sommes plus que jamais convaincus que l'Europe n'est pas un problème mais une solution.

 

Philippe LAURENT
Président de l'AFCCRE
Maire de Sceaux