Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Actions innovatrices urbaines : nouvel appel à projets

Un 3eme appel à projet a été lancé le 15 décembre 2017 dans le cadre du programme européen Actions Innovatrices urbaines.

Cet appel est doté d’un budget d’environ 80 à 100 millions d’euros qui soutiendront des projets dans 4 domaines : adaptation au changement climatique, qualité de l’air, logement, emplois et compétences dans l’économie locale.

Ainsi, en matière d’adaptation au changement climatique, les porteurs de projets (communes, intercommunalités, Métropole) sont invités à envisager plus particulièrement les thèmes et questions suivants :

-    évaluations innovantes et intégrées du risque et de la vulnérabilité climatiques, plans de gestion des risques d'inondation/de chaleur, renforcement des capacités pour les communes et partage d'informations à l'échelon régional ou national
-    projets prévoyant des solutions de gestion de l'eau innovantes, intégrées et fondées sur la nature (gestion des inondations et rétention de l'eau) et le développement d'infrastructures vertes et bleues (forêts, parcs, zones humides, murs/toitures végétalisés, zones d'inondation)
-    promouvoir des infrastructures urbaines résilientes face aux changements climatiques : amélioration de la rétention de l'eau, drainage urbain, systèmes d'égouts, normes de construction
-    projets soutenant les structures et approches de bonne gouvernance qui encouragent la résilience ascendante et le renforcement des capacités à l'échelle du quartier et de la communauté. Accent sur une coordination accrue, tant verticalement (gouvernance multi-niveaux) qu'horizontalement (gouvernance multipartite) ; coordination régionale entre les autorités locales afin de s'attaquer aux risques climatiques de grande ampleur ou transfrontaliers
-    engagement citoyen/participation citoyenne en faveur de projets d'adaptation urbaine ; accroissement de la sensibilisation sociale aux dangers liés au climat ; mise au point de mécanismes de financement en vue de mobiliser des investissements à risque limité.

En matière de qualité de l’air, les porteurs de projets sont invités à prendre en compte les orientations suivantes :

-    développer et tester des outils afin d'établir de meilleurs inventaires des émissions concernant la pollution de l'air et des outils de modélisation à haute résolution afin d'identifier les points chauds de pollution de l'air urbain ;
-    promouvoir des modes de transport à émissions faibles ou nulles tels que des véhicules à carburant plus propres, de meilleures connexions avec les transports en commun, des instruments destinés à différents modes de transports, des options de modalité innovantes telles que les vélos électriques, les vélos-cargos ou le covoiturage
-    concepts sains d'espaces publics qui favorisent le vélo et la marche à pied
-    les sciences citoyennes (mesure de la qualité de l'air grâce à de petits appareils de mesure efficaces afin de créer une vaste base de données urbaines sur la qualité de l'air en installant des points chauds locaux)
-    changement de comportement et projets avec participation du public (Smarter Labs par ex.)
-    solutions fondées sur la nature au sein des villes (arbres et plantes dont il est possible de prouver les bénéfices pour la qualité de l'air)
-    mécanismes innovants de financement local et régional (taxes, PPP, etc.) qui incitent davantage les citoyens et les industries à adopter des solutions à faibles émissions (mobilité et logement).
-    approches innovantes destinées à dépasser les goulots d'étranglement politiques afin d'accélérer la mise en œuvre de solutions/technologies fondées sur l'innovation visant à améliorer la qualité de l'air.

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 30 mars 2018.

Pour rappel, ce programme financé dans le cadre de l’article 8 du FEDER dispose d’un budget de de 372 millions d’Euros pour la période 2014-2020. Il soutient les projets et expérimentations innovantes portées par des autorités urbaines ou groupements dont la population est supérieure à 50 000 habitants afin de répondre à des défis particuliers. Le Conseil régional des Hauts de France est l’autorité de gestion du programme.

L’ensemble des documents utiles sont disponibles sur le site :
http://www.uia-initiative.eu/fr/call-proposals