Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

4ème Université : "A Toulouse, l'AFCCRE mobilisée pour réussir les rendez-vous européens de l'année 2019"

Près de 200 élus et cadres territoriaux se sont retrouvés les 18 et 19 octobre 2018 à Toulouse pour la 4ème Université européenne organisée par l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) sur le thème « Réussir les rendez-vous européens de 2019 ».

Citoyenneté, cohésion territoriale et coopérations étaient au programme de ces deux journées qui ont permis d’échanger et de débattre sur les principaux sujets de l’actualité européenne ayant une résonance particulière pour les autorités locales et régionales, en présence de Philippe LAURENT, Président de l’AFCCRE et Maire de Sceaux, Carole DELGA, Présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et Secrétaire générale de l’AFCCRE, Jean-Claude DARDELET, Vice-président de Toulouse Métropole, Muriel SAUVEGRAIN, Première Vice-présidente du CNFPT et Première Adjointe au Maire d’Orléans, et Frédéric VALLIER, Secrétaire Général du CCRE.

La 1ère journée était consacrée à un premier retour des consultations citoyennes sur l’Europe en présence de Arnaud MAGNIER, Secrétaire général pour les consultations citoyennes, et Karine GLOANEC-MAURIN, Députée européenne. Plusieurs dizaines de consultations citoyennes ont en effet été organisées par des collectivités territoriales dans le cadre du processus initié par le Gouvernement, l’occasion pour les élus présents dont Nawel RAFIK-ELMRINI, Adjointe au Maire de Strasbourg et Présidente de la Commission Europe et participation citoyenne de l’AFCCRE, Florence FORZY-RAFFARD, Conseillère municipale déléguée de Bordeaux, Louis GISCARD d’ESTAING, Conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Maire de Chamalières, Christophe ROUILLON, Maire de Coulaines, et Hermano SANCHES-RUIVO, Conseiller délégué de Paris ,d’adresser un appel à la mobilisation en vue des prochaines élections européennes.

Au cours de la 2ème journée, les participants ont été conviés à faire le point sur les propositions de la Commission européenne sur le futur programme « Droits et valeurs » en présence notamment de Mélanie LEPOULTIER, Maire de Sommervieu et Conseillère départemental du Calvados, et à échanger sur la sensibilisation des citoyens au développement durable, et ce en lien avec la 8ème Agora des coopérations et des solidarités internationales d’Occitanie-Coopération et avec le soutien de PLATFORMA.

Cette journée s’est conclue par le 9ème et dernier dialogue sur la politique européenne de cohésion organisé en France, dans le cadre du projet « EU in my region ». En effet, durant 8 mois, l’AFCCRE a animé, à l’invitation de collectivités territoriales membres et avec le soutien de la Commission européenne, des dialogues destinés à valoriser les interventions de l’Union européenne dans nos territoires et recueillir des suggestions pour l’avenir. Cet ultime dialogue a alors permis de restituer les messages clés qui se sont dégagés lors de ces travaux à travers une vidéo, mais aussi à travers le témoignage de porteurs de projets dont François COMMEINHES, Maire de Sète et Président de Sète Agglopôle Méditerranée.

Lors d’un échange direct, notamment avec Guillaume CROS, Vice-président de la Région Occitanie, Eric ANDRIEU, Député européen, et Hélène BEAUPETIT, responsable du service Cofinancements et réseaux à Bordeaux Métropole, Dana SPINANT, Directrice du budget, de la communication et des affaires générales à la DG Regio de la Commission européenne, a pu répondre aux différentes questions des intervenant.e.s et des participant.e.s. Elle a insisté sur le fait que la future politique de cohésion se voulait plus pertinente, techniquement améliorée, et avec un budget réaliste. Alors que les participants confirmaient la lourdeur des procédures et des contrôles, elle a proposé de miser sur plus de confiance. Elle a conclu en précisant que l’objectif était de garantir une politique pour toutes les régions, plus efficace et plus flexible.

Les participants ont, par ailleurs, soulevé la difficulté posée, en France, par les conséquences de la contractualisation sur l’implication des collectivités territoriales dans les projets européens et ont appelé l’AFCCRE à saisir le Gouvernement et le législateur pour trouver des solutions afin de ne pas pénaliser l’engagement européen des collectivités territoriales.

L’Université européenne était précédée par la réunion du Comité Directeur de l’AFCCRE au cours de laquelle l’AFCCRE a notamment décidé des initiatives à prendre dans la perspective des élections au Parlement européen.

La 4ème Université européenne de l’AFCCRE était organisée avec le soutien de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, la ville et Métropole de Toulouse, la Commission européenne, la Délégation à l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT), le Centre national de la Fonction publique territoriale (CNFPT) et PLATFORMA.

Plus d'informations
le communiqué de presse