Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

25 novembre 2010 - Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes

 

L'Association française du Conseil des Communes et Régions d'Europe (AFCCRE) et son organisation européenne le CCRE, par la voix de Jocelyne Bougeard, Adjointe au Maire de Rennes, Présidente de la Commission sur la charte européenne pour l'égalité des hommes et des femmes dans la vie locale de l'AFCCRE, invite leurs collectivités adhérentes à renforcer leurs mobilisation et engagement en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes.

L'Union Européenne définit la violence à l'égard des femmes comme "tout acte de violence dirigé contre les femmes, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée".

Les collectivités locales disposent de leviers d'actions pour contribuer à lutter contre les violences faites aux femmes et à soutenir les victimes. L'éducation et la sensibilisation des jeunes pour prévenir ces violences, l'information de la population, l'accompagnement des victimes, la formation et le soutien des réseaux d'acteurs locaux (administrations des collectivités, professionnels de santé, services de police, associations…) sont autant d'initiatives portées par les collectivités engagées en faveur du respect des droits des femmes et de la cohésion sociale.

La coopération internationale des collectivités territoriales constitue également un cadre d'actions pertinent pour l'amélioration de la condition des femmes dans les pays en voie de développement.

La charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale a inscrit dans ses principes et ses articles la nécessaire intervention des collectivités locales.

La multiplicité des formes de ces violences, la détresse qu'elles provoquent, le coût social qu'elles induisent, exigent notre détermination et notre conviction que nous pouvons et devons agir.

Les violences faites aux femmes, quelle qu'en soit la forme, constitue un obstacle majeur à l'égalité entre les femmes et les hommes.

C'est l'engagement pris par 70 collectivités territoriales françaises et quelques 1000 collectivités à travers l'Europe qui ont signé la charte pour l'égalité.

Vous trouverez ci-contre les programmes de différentes collectivités concernant la journée du 25 novembre.