Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

2ème Rencontre nationale Jumelages et Partenariats - « Redonner du sens au projet européen, réagir face à la monté des populismes

 

La 2ème Rencontre nationale Jumelages et Partenariats, organisée par l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE), s'est déroulée à Montpellier, les vendredi 14 et samedi 15 juin. 

Cette manifestation, organisée en partenariat avec la Ville de Montpellier et le Conseil régional du Languedoc-Roussillon, s’inscrivait dans le prolongement de la première Rencontre nationale organisée à Tours en 2009. Elle était placée sous le signe de l’Année européenne des citoyens et dans le cadre des célébrations du 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée.

Près de 200 participants, élus locaux, cadres territoriaux, acteurs de la société civile, ont échangé pendant ces deux jours de travaux autour des thèmes de la citoyenneté européenne, des jumelages et des coopérations entre collectivités territoriales.

Les travaux ont été ouverts par Hélène MANDROUX, Maire de Montpellier, Robert CRAUSTE, Conseiller régional du Languedoc-Roussillon, et Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Conseiller régional d’Ile-de-France, Secrétaire général de l’AFCCRE. 

Lors de son allocution, le Secrétaire général de l’AFCCRE est revenu sur les valeurs fondatrices du projet européen et a tenu a rappeler que l’Europe n’était pas uniquement incarnée par de grands Sommets de Chefs d’Etat, mais qu’elle est avant tout ‘‘un espace où des citoyens et des citoyennes se rencontrent, échangent et réalisent des projets en commun’’.

La rencontre s’est ouverte sur un constat très réaliste de l’état du débat sur l’Europe et de la montée, dans tous les pays y compris en France, de l’ ‘‘euro hostilité’’. La nécessité de réagir rapidement pour enrayer la montée des populismes s’est exprimée avec force lors des travaux. Pour cela, et à un an des élections européennes, il devient urgent de redonner du sens au projet européen et à la citoyenneté européenne. L’Europe des échanges, de la mobilité existe et c’est à travers ses citoyens qu’elle pourra s’exprimer. Il est temps de rappeler que les citoyens sont le ‘‘cœur battant’’ de l’Europe. 

Les échanges ont ainsi permis de saluer la contribution fondamentale des jumelages et des partenariats qui ont offert, sur le terrain, les conditions nécessaires à l’amitié entre les peuples, à l’ouverture à d’autre culture et à la solidarité entre les Européens, à l’exemple de la relation franco-allemande.

Toutefois, les acteurs du mouvement des jumelages sont bien conscients des difficultés croissantes à mettre en œuvre des projets d’échanges entre citoyens européens. Le manque de moyens, qui risque de s’accentuer avec la prochaine programmation 2014-2020, et la complexité des dossiers sont de vrais obstacles pour les porteurs de projets.

C’est pourquoi les participants ont souhaité redire leur attachement au Programme de l’UE ‘‘L’Europe pour les citoyens’’, destiné à développer et à soutenir le mouvement des jumelages des communes en Europe, et ont réaffirmé l’importance de garder au minimum l’enveloppe à hauteur des 229 millions d’euros que la Commission européenne a initialement proposée. Il est impératif de rester vigilant quant à d'éventuelles tentatives de réductions des moyens, déjà modestes, dont ce programme est doté.

La jeunesse a également été au cœur des débats. De nombreux participants ont souligné l’importance d’associer les jeunes aux initiatives européennes et de les inciter à participer aux processus de décision qui précèdent ces initiatives. L’AFCCRE soutient en ce sens le projet de création d’un grand programme ‘‘ Erasmus pour tous’’ destiné à permettre aux jeunes de pratiquer l’Europe dans le cadre de leurs études, de leur formation professionnelle et de leur temps libre.

De nombreux intervenants ont participé aux travaux de l’AFCCRE pendant ces deux jours parmi lesquels : Françoise CASTEX et Eric ANDRIEU, Députés européens, Béatrice ANGRAND, Secrétaire Générale de l’OFAJ, Cyril ROBIN-CHAMPIGNEUL, Chef de la Représentation de la Commission européenne à Marseille, Alain BARRAU, Chef du Bureau d’information en France du Parlement européen, Pierre POUGNAUD, Conseiller à la DAECT, Ministère des Affaires étrangères, et Karine GLOANEC-MAURIN, Vice-Présidente du Conseil régional du Centre, Vice-Présidente de l’AFCCRE.

En conclusion des travaux, les participants ont adopté une déclaration finale invitant notamment l’AFCCRE à renouveler cette initiative afin de fixer un prochain rendez-vous national en 2016.

L’AFCCRE s’engage par ailleurs à effectuer un travail de sensibilisation aux enjeux européens et à mobiliser les territoires et les élus locaux et régionaux dans la perspective du renouvellement des membres du Parlement européen. Ce travail prendra la forme de 8 forums organisés au second semestre 2013 dans les 8 eurocirconscriptions électorales.

Plus d'informations
La déclaration finale