Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

1ère Université européenne de l’AFCCRE - « L’Europe est un atout, une chance, une force commune » - À Nantes, les élus locaux et régionaux réaffirment le bien fondé du projet européen au lendemain des élections européennes

 

Le scrutin du 25 mai dernier a confirmé le fossé grandissant entre les citoyens et l’Union européenne, avec l’arrivée massive, dans de nombreux pays, dont la France, de députés eurosceptiques au Parlement européen.

Face à cette situation, il est du devoir des élus locaux et régionaux de réagir. Au plus près de la réalité locale, les collectivités doivent être partie prenante de la réflexion sur le sens à redonner au projet européen et à la place des citoyens.

C’est la raison pour laquelle l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe a souhaité organiser, en partenariat avec la Ville de Nantes et Nantes Métropole, la 1ère Université européenne de l’AFCCRE, à Nantes les 11 et 12 septembre, à l’invitation de Johanna ROLLAND, Maire de Nantes.

En ouverture de cette Université européenne, Johanna ROLLAND a réaffirmé la nécessité de créer un trait d’union entre les collectivités territoriales, le niveau national et l’échelon européen pour continuer à « dessiner un avenir à tous les citoyens européens ». Elle a rappelé qu’il était temps « d’aller de l’avant » et que nous avions collectivement la responsabilité de créer une nouvelle Europe qui soit « innovante, inventive et créative » pour répondre aux défis de demain.

Des personnalités locales et européennes ont ensuite participés à une table ronde intitulée « après les élections, un nouveau projet pour l’Europe ? ».

Après l’introduction des propos par Dominique REYNIE, Directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, Isabelle THOMAS, Députée européenne, a rappelé que les Etats ne peuvent répondre seuls aux défis de la mondialisation et que l’Union européenne reste aujourd’hui la solution la plus pertinente.

Bernadette SEGOL, Secrétaire générale de la Confédération européenne des Syndicats, a appelé à un « renforcement de la démocratie » dans la gouvernance de l’Union européenne. Elle souhaite également un renforcement des politiques sociales au niveau européen.

Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Secrétaire général de l’AFCCRE, a rappelé qu’il était de la responsabilité des élus locaux et régionaux de promouvoir le projet européen auprès des citoyens en tant qu’échelon de gouvernance le plus proche des citoyens, tout en gardant un regard objectif sur celui-ci. Pour Karine DANIEL, Adjointe au Maire de Nantes, Vice-Présidente de Nantes Métropole, Trésorière de l’AFCCRE, l’action publique doit contribuer au développement d’un modèle économique et sociale soutenable pour tous, et le projet européen doit aller dans ce sens.

Jean-Noël GAUTIER, Président de la Commission Europe du Conseil régional des Pays de la Loire, et Frédéric VALLIER, Secrétaire Général du Conseil des Communes et Régions d’Europe, ont également participé à cette table ronde animée par Laurianne SYSTERMANS, journaliste à Euradionantes.

Des forums de discussion autour de thèmes tels que les échanges et partenariats, l’égalité entre les femmes et les hommes, les négociations internationales en matière de climat, l’inclusion sociale ou la coopération décentralisée, ont permis d’avoir un échange avec les participants sur l’actualité européenne dans ces domaines.

Des formations, organisées en partenariat avec le CNFPT, ont également permis de faire une remise à niveau sur les différents dossiers, notamment pour les nouvelles équipes en place depuis les élections municipales de mars dernier.

Près de 200 élus locaux, cadres territoriaux et acteurs associatifs ont participés à cette première édition de l'Université européenne de l'AFCCRE.